RMC Sport

Le président de la Fédération menacé

Le président de la Fédération uruguayenne de football (AUF), José Luis Corbo, a annoncé avoir été menacé de mort et reçu plusieurs appels anonymes signalant la présence de bombes au siège de son institution, mardi, au lendemain de l'annonce de la reprise du championnat.

Le championnat uruguayen, qui doit reprendre mercredi, avait été suspendu le 17 novembre par l'AUF, au lendemain des incidents qui avaient émaillé l'issue de la rencontre entre Danubio et Nacional. La raison d’une telle décision ? Des supporteurs des deux équipes avaient envahi le terrain et s'étaient battus, sous les yeux de 160 policiers.

« Je ne sais pas d'où elles (ces menaces) proviennent, le plus probable est que ces gens ne veulent pas que le championnat reprenne (...) ou alors ils essayent de me faire partir mais ils n'ont pas de chance : je suis un homme qui a la conscience tranquille et ils ne me font pas peur », a affirmé M. Corbo.