RMC Sport

Les Gunners traînent leur boulet

-

- - -

S’il finit toujours placé mais jamais gagnant en championnat depuis six ans, Arsenal le doit à ses contre-performances à répétition face à ses compères du Big Four. Un faux pas face à Chelsea ce lundi (20h) lors du « Boxing Day » entamerait sérieusement les chances des Gunners dans la course au titre.

« Ce soir, c’était 11 hommes contre 11 enfants. » Le commentaire cinglant est signé Patrice Evra, un soir de victoire mancunienne (3-1) en demi-finale de la Ligue des Champions face aux Gunners. Serait-il toujours d’actualité ? Depuis le dernier titre de champion glané en 2004, Arsenal se fait régulièrement battre par ses deux plus sérieux rivaux. La réalité des chiffres accrédite la thèse de l’ancien capitaine des Bleus : sur les onze derniers matchs disputés face à Manchester United et Chelsea, les Gunners affichent un triste bilan de dix défaites pour un nul.

Wenger : « Montrer notre progression »

S’il réfute l’idée d’un complexe d’infériorité, le coach d’Arsenal, Arsène Wenger, convient de la réalité d’un cap à franchir : « Tant que l’équipe n’a pas gagné de titre, elle se pose la question : ‘Pouvons-nous gagner ?’ C’est un problème psychologique parce que nous avons la qualité de jeu. Nous sommes encore jeunes, mais plus tant que ça. » L’alliage talent-efficacité échappe aux Gunners depuis trop longtemps et le temps presse désormais. « C’est un match à gagner absolument, affirme ainsi Wenger. Nous avons la possibilité de montrer que notre progression est meilleure que n’importe quelle équipe. Ces matches à la maison face aux gros seront décisifs. Il faudra produire une grosse prestation, pleine d’intelligence et de dynamisme. »

Après un début de saison canon, Chelsea tourne au ralenti depuis quelques semaines. Avec une seule victoire lors des sept derniers matches, les Bleus pointent à une quatrième place peu conforme avec leurs ambitions. Imperméable lors de ses trois dernières confrontations avec les étoiles offensives d’Arsenal, la défense de Chelsea espère prolonger la série. « Samir Nasri joue très bien en ce moment, analyse le capitaine John Terry. Mais ils encaissent des buts. Avec notre force de frappe et le respect que l’on inspire, il suffit d’un but et d’un peu de confiance pour que tout marche pour nous à nouveau. » Un match au sommet dont Carlo Ancelotti rappelle l’enjeu pour les deux clubs : « MU obtient des résultats fantastiques en ce moment. Nous ne voulons pas que l’écart augmente entre eux et nous. » L’arme fatale face aux Canonniers, Didier Drogba, sera bien sur la pelouse de l’Emirates Stadium. Pour contrer le géant ivoirien et sa bande, les Gunners devront montrer qu’ils sont devenus des hommes.