RMC Sport

Liverpool-Arsenal, les notes: chapeau Firmino, le calvaire de Lichtsteiner

Tenu en échec à l'aller à l'Emirates Stadium (1-1), Liverpool n'a cette fois-ci pas fait de détails face à Arsenal. D'abord rapidement menés à Anfield, les Reds ont ensuite déroulé pour écraser des Gunners impuissants (5-1) et accentuer leur avance en tête de la Premier League. Firmino a brillé, Lichtsteiner a sombré.

Liverpool

L'incroyable festival de Firmino

Roberto Firmino n’a eu besoin que de 90 secondes pour calmer les ardeurs d’Arsenal et embraser Anfield. Le Brésilien a d’abord profité d’un brin de réussite pour égaliser de près à la 14e, après un ballon mal négocié par l’arrière-garde des Gunners. Son deuxième but, inscrit donc dans la foulée, est en revanche l’illustration de son immense talent. Parti seul, le buteur s’est lancé dans une série de crochets pour envoyer au sol Shkodran Mustafi et Sokratis, avant d’ajuster Bernd Leno avec un sang-froid implacable. Il s’est offert un hat-trick sur penalty à la 65e. Au-delà de son triplé, le Brésilien a encore été précieux par son travail de l’ombre comme premier défenseur des Reds.

L'infatigable Mané

Arsenal est bien l’une des équipes qui réussissent le mieux à Sadio Mané. Auteur du troisième but des Reds ce samedi, l’international sénégalais en est désormais à cinq réalisations face aux Gunners depuis son arrivée en Angleterre en 2015. Buteur à la 32e sur un service royal de Mohamed Salah, le Sénégalais a été un poison constant pour des Gunners incapables de contenir son énorme débauche d’énergie. Il a donné le ton d’entrée en mettant le feu dans la surface dès les premiers instants de la rencontre et n’a ensuite connu aucune baisse de régime. C’est aussi lui qui pousse Lucas Torreira à la faute au départ de l’action qui mène au deuxième but de Firmino.

Alisson 6,5
Alexander-Arnold 6,5
Lovren 6,5
Van Dijk 8
Robertson 6,5
Wijnaldum 7,5
Fabinho 6
Shaqiri 6,5
Salah 7,5
Mané 8,5
Firmino 9

Arsenal

Maitland-Niles mérite d'être revu

Surprise du onze d’Unai Emery, Ainsley Maitland-Niles se souviendra de ce 29 décembre. Parce qu’il a inscrit ce samedi son premier but avec Arsenal chez les pros, à l’occasion de sa troisième titularisation de la saison en championnat. Un but inscrit dès la 11e d’un tacle du pied droit au second poteau, en renard des surfaces, sur un centre millimétré d’Alex Iwobi. Malheureusement pour le jeune Anglais (21 ans), cette réalisation restera éclipsée par la déroute de son équipe. Outre son but, lui n’a pas été ridicule dans un rôle de piston dans le couloir droit. S’il n’a pas été impérial défensivement, le jeune joueur polyvalent a eu le mérite de tenter d’apporter le danger dans le camp adverse en posant des problèmes à Andrew Robertson.

Le calvaire de Lichtsteiner

Pour sa neuvième apparition de la saison en Premier League, Stephan Lichtsteiner a vécu un calvaire. Et le mot est presque faible. Aligné côté droit dans la défense à trois centraux mise en place par Emery, le Suisse a réussi l’exploit d’être en retard sur chaque action, ou presque. Il est notamment fautif sur l’égalisation de Firmino avec un dégagement totalement manqué dans sa surface. S’il ne fait pas partie des joueurs facilement éliminés par le Brésilien sur son deuxième but, il s’est par ailleurs illustré par sa faculté à se faire surprendre par les coups de rein de Mané ou les longues transversales envoyées dans son dos par les milieux des Reds.

Aubameyang transparent

Il devra patienter pour inscrire son 14e but de la saison en Premier League. Encensé par Jürgen Klopp avant la rencontre - qui l’a qualifié de "joueur exceptionnel" - Pierre-Emerick Aubameyang a franchement déçu ce samedi. Orphelin d’Alexandre Lacazette, qui l’a remplacé à la 71e, le Gabonais n’est jamais parvenu à inquiéter la paire Virgil van Dijk-Dejan Lovren, ni à faire chauffer les gants d’Alisson. Anfield l’a simplement vu rater une reprise seul devant le but vide à la 54e, sur une action où il était de toute façon signalé hors-jeu. Une statistique résume parfaitement son match: il n’a touché que sept ballons en première période, dont quatre sur des coups d’envoi. Terrible pour un tel joueur.

Leno 4
Maitland-Niles 5
Lichtsteiner 2,5
Sokratis 3
Mustafi 3
Kolasinac 3
Torreira 3,5
Xhaka 3
Ramsey 4,5
Iwobi 5
Aubameyang 3

>> Cliquez ici pour découvrir les offres RMC Sport

RR