RMC Sport

Liverpool: le jeune Elliott suspendu pour avoir insulté Kane sur les réseaux sociaux

La Fédération anglaise de football a infligé une suspension de 14 jours au jeune footballeur Harvey Elliott (Liverpool), coupable d'avoir injurié Harry Kane dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Il s'est excusé pour cet écart de conduite, survenu pendant la dernière finale de la Ligue des champions.

Sous le feu des projecteurs à seulement 16 ans, mais pas pour les bonnes raisons. Harvey Elliott, jeune ailier anglais recruté cet été par Liverpool en provenance de Fulham, devenu la saison dernière le plus jeune joueur à prendre part à un match de Premier League, a écopé vendredi d'une suspension de 14 jours et d'une amende de 350 livres sterling (environ 400 euros). Il a été sanctionné par la Fédération anglaise de football (FA) pour avoir insulté son compatriote Harry Kane dans une vidéo publiée sur le réseau social Snapchat.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

La peine l'oblige également à suivre un programme d'éducation dispensé par la FA. Il pourra de nouveau participer à un match officiel anglais à partir du 25 octobre.

Il s'est excusé

Harvey Elliott s'était filmé pendant qu'il regardait la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et Tottenham (2-0), le 1er juin dernier. Dans cette vidéo, à l'origine destinée à une diffusion limitée à la sphère privée, il s'était mis à imiter le buteur des Spurs et à le traiter en des termes pouvant se traduire par "retardé". 

Une procédure disciplinaire avait été ouverte le 23 août dernier et le joueur avait reconnu les faits à plusieurs reprises. Il s'est notamment déclaré "vraiment désolé", dans des excuses publiées sur les réseaux sociaux.

D'après le Daily Mail, le capitaine de Liverpool Jordan Henderson s'est longuement entretenu avec Harvey Elliott pour le prévenir des potentielles conséquences de son comportement. Le club l'a également averti en ce sens, tout en soulignant que ce premier écart de conduite ne remettait pas en cause la confiance qui lui est accordée. 

JA