RMC Sport

Liverpool n’a jamais autant marqué en 121 ans

Luis Suarez et Daniel Sturridge

Luis Suarez et Daniel Sturridge - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En déplacement à Manchester United ce dimanche (14h30), Liverpool comptera sur son attaque de feu pour rester dans la course au titre. Une armada offensive qui n’a jamais été aussi forte. Explications.

La meilleure attaque en 121 ans

Hunt, Dalglish, Rush, Fowler, Owen, Torres… Depuis sa création en 1892, le Liverpool FC a vu défiler les grands attaquants. Pourtant, jamais les Reds n’avaient autant marqué à ce stade de la saison. En 28 rencontres de Premier League, le club de la Mersey a trouvé le chemin des filets à 73 reprises, soit une moyenne de 2,6 réalisations par match. Même dans les quatre premières divisions anglaises, généralement riches en buts, aucun club n’a fait mieux. Seul Manchester City, avec 71 buts en 27 matchs, arrive à suivre le rythme.

Suarez-Sturridge, duo diabolique

D’un côté, le bouillant uruguayen. De l’autre, l’Anglais à la finition clinique. Avec Luis Suarez et Daniel Sturridge, Liverpool possède peut-être la paire d’attaquants la plus complémentaire d’Europe. La plus efficace d’Angleterre, c’est certain. En 23 matchs de Premier League, Suarez a inscrit 24 buts (sur 59 tirs cadrés). Même en ayant manqué les six premiers matchs de la saison à cause d’une suspension, le n°7 des Reds peut envisager de battre le record de buts (31) en une saison de 38 matchs établi par Alan Shearer (1995-96) et Cristiano Ronaldo (2007-08). Et en plus de marquer, Suarez sait aussi se montrer altruiste puisqu’il a déjà délivré dix passes décisives, dont certaines pour Daniel Sturridge. Remplaçant à City puis Chelsea, l’attaquant de 24 ans s’épanouit enfin. La preuve en chiffres, puisqu’en 20 matchs, dont 18 comme titulaire, il a marqué 18 fois.

La révolution Rodgers

Réduire la réussite offensive des Reds au duo Suarez-Sturridge serait inexact. Car la force de Brendan Rodgers est d’avoir su mettre en place une équipe capable de faire briller au mieux ses deux perles, mais pas seulement. Apôtre du jeu à la barcelonaise, qui avait donné à son équipe le surnom de « Swanselona » lors de son passage à Swansea (2010-2012), le coach nord-irlandais (41 ans) a mis un an à le mettre en place du côté d’Anfield. Mais le résultat est là. Avec les jeunes et talentueux Philippe Coutinho (21 ans) et Raheem Sterling (19 ans) comme détonateurs, plus un Jordan Henderson (23 ans) enfin au niveau, Liverpool a une touche technique peu commune outre-Manche. Mais la plus belle trouvaille de Rodgers est sans doute d’avoir su exploiter au mieux les qualités de l’éternel Steven Gerrard. A 33 ans, le capitaine des Reds n’est plus le milieu « box to box » qu’il a été. Désormais, c’est dans un rôle plus reculé, presque à la Pirlo, que Gerrard donne la pleine mesure de son talent et fait admirer sa qualité de passe.

Seuls le Bayern et les Espagnols font mieux

- Bayern Munich : 72 buts en 24 matchs, soit 3 buts/match
- Real Madrid : 76 buts en 27 matchs, soit 2,81 buts/match
- FC Barcelone : 74 buts en 27 matchs, soit 2,74 buts/match

- Celtic Glasgow : 71 buts en 29 matchs, soit 2,44 buts/matchs
- PSG : 67 buts en 28 matchs, soit 2,39 buts/match
- Juventus Turin : 63 buts en 27 matchs, soit 2,33 buts/match

A lire aussi :

>> Premier League : Suarez dans le Livre des records ?

>> EN IMAGES : les nouveaux crampons tricotés de Suarez

>> EN IMAGES : Bendtner en neuf coups de folie

Alexandre Alain