RMC Sport

Manchester City: mécontent du temps additionnel, Guardiola fait le show avec le 4e arbitre

Pep Guardiola n'a pas du tout compris le faible durée de temps additionnel accordé lors du match entre Manchester City et West Bromwich Albion (1-1), mardi en Premier League. Il a tout tenté pour essayer d'allonger, en vain, le temps de jeu.

Manchester City a connu une nouvelle soirée contrariante mardi soir en concédant le match nul (1-1) contre West Bromwich Albion, 19e du classement. Pep Guardiola a pourtant cru jusqu'au bout à la possible victoire de son équipe.

Mais il pensait avoir plus de temps pour y parvenir. A la 90e minute, le manager espagnol s'est rapproché du quatrième arbitre, Anthony Taylor, pour s'enquérir du temps additionnel qu'il allait donner en plus. Quand celui-ci lui a glissé "quatre minutes", le technicien est tombé des nues. 

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Il s'est alors agité pendant de longs instants auprès de l'arbitre, l'air de lui demander: 'c'est tout?'. Il s'est alors évertué à lui pointer du doigt des actions qui méritaient selon lui d'être décomptées dans les arrêts de jeu. Il a même tenté de rabaisser le panneau lumineux indiquant les quatre minutes. En vain. 

Après avoir ouvert le score par Ilkay Gündogan (30e), son équipe s'est faite rejoindre juste avant la mi-temps sur un but contre son camp de Ruben Dias (43e). Elle n'a pas réussi à forcer le verrou adverse et pointe à la sixième place du classement à cinq points de Tottenham, leader. Les Citizens enchaînent un deuxième match nul consécutif après celui face à Manchester United (0-0) le week-end dernier. S'ils comptent encore un match en retard, ils font du surplace en championnat. 

"C'est presque impossible d'avoir une seule équipe au top et qui domine quoi que ce soit, en particulier avec le calendrier à venir, s'est défendu Guardiola à l'issue de la rencontre. Toutes les équipes européennes ont du mal à gagner des matchs d'affilée. Mais nous avons des responsabilités et nous devrions gagner ce genre de matchs, surtout à domicile. Nous sommes des êtres humains, pas des machines, nous luttons aussi. Cela ne sera pas plus facile dans les prochaines semaines."

NC