RMC Sport

Martial, Payet, Schneiderlin,... : les tops et flops de West Ham – Man United

Dimitri Payet

Dimitri Payet - AFP

Mené 2-1 à vingt minutes de la fin, West Ham a renversé la situation contre Manchester United grâce à deux passes décisives de Dimitri Payet pour s’imposer 3-2, lors de la 35e journée de Premier League. Le doublé d’Anthony Martial n’a pas suffi, les Red Devils n’ont plus leur destin en mains en vue de la Ligue des champions.

LES TOPS

Dimitri Payet

A deux jours d’annoncer sa liste des 23 pour l’Euro, Didier Deschamps a dû apprécier cette rencontre entre West Ham et Manchester United. Comme (très) souvent cette saison, Dimitri Payet a pris les choses en mains pour les Hammers. Moins en vue dans le jeu, l’ancien Marseillais a régalé sur coups de pied arrêtés. Alors que les Red Devils avaient réussi à prendre l’avantage au cœur de la seconde période, le Réunionnais s’est chargé de faire basculer la rencontre en l’espace de cinq minutes sur deux coups de patte pour Antonio (2-1, 76e) puis Reid (3-2, 81e). Ses 11e et 12e passes décisives cette saison. Toujours aussi incontournable.

Anthony Martial

Annoncé forfait, mais finalement double buteur. Louis van Gaal a réussi son coup de bluff avant cette rencontre décisive pour une qualification en Ligue des champions. Anthony Martial était censé ne pas jouer à West Ham, touché à la cuisse droite à l’échauffement contre Norwich. Mais aligné d’entrée sur le flanc gauche de l’attaque des Red Devils, l’international français s’est offert un doublé. Une égalisation de près au deuxième poteau à la suite d’un bon centre de Mata (1-1, 51e). Puis un deuxième but consécutif à une percée en solitaire sur le côté gauche (2-1, 72e). Et qui sauve sur sa ligne une tête de Carroll qui prenait la direction des filets (66e) ? Anthony Martial, évidemment.

Un scénario de folie

Spectacle total pour la dernière à Upton Park. Cinq buts, des occasions, des ratés, des duels âpres et un rythme effréné. Un début de match très convaincant de West Ham devant ses supporters, ponctué de l’ouverture du score précoce de Sakho (1-0, 10e). Puis plusieurs occasions manquées par Carroll (19e), Payet (31e) ou Sakho (44e). Manchester à la peine pendant 45 minutes, mais avec un autre visage après le repos. Martial se charge de plonger les Londoniens dans le doute mais finalement Payet lui répond à son tour par deux fois (voir ci-dessus). Vingt dernières minutes de folie donc, avec des Red Devils virtuellement en Ligue des champions pendant cinq minutes. Finalement, West Ham réalise la belle opération avec cette victoire 3-2 et fait un grand pas vers une qualification en Ligue Europa. De son côté, Manchester a peut-être dit adieu à la C1. Dénouement ce dimanche (16h) lors de la 38e et dernière journée.

LES FLOPS

Le bus de United caillassé

Sur le trajet du stade, le bus de Manchester United a été la cible de jets de projectiles de la part des supporters des Hammers. Une vitre a éclaté, touchant légèrement au passage Louis van Gaal, le coach des Red Devils. Le coup d’envoi de la rencontre a donc dû être décalé de 20h45 à 21h30 à la suite de ces incidents. De quoi ternir la fête pour la dernière sortie de West Ham dans son antre de d’Upton Park. La saison prochaine, le club londonien évoluera au Stade Olympique.

Morgan Schneiderlin

Impliqué sur l’ouverture du score de West Ham, Morgan Schneiderlin a été sanctionné par Louis van Gaal. L’entraîneur néerlandais n’a pas hésité à sortir le Français à la mi-temps pour lancer Michael Carrick à sa place. Pas assez influent à la récupération et dans l’entrejeu, l’ancien joueur de Southampton a réalisé une prestation à l’image de sa première saison sous les couleurs des Red Devils : décevante. En pâtira-t-il jeudi lors de la divulgation de la liste des 23 de Deschamps pour l’Euro ?

D.W