RMC Sport

Premier League: de la prison pour les supporters coupables d'actes racistes?

Selon le Daily Mail, le syndicat des joueurs anglais milite pour des sanctions allant jusqu’à des peines de prison pour les supporters coupables de comportements racistes dans les stades.

Les nombreux débordements racistes dans les stades font réagir le syndicat des joueurs de football anglais (PFA). Selon le Daily Mail, les représentants de la PFA militent pour que des peines de prison soient prononcées contre les supporters coupables de comportements racistes. Ils ont décidé de présenter leur projet devant le gouvernement britannique avant de modifier la loi, sur ce thème. 

>> Abonnez-vous aux offres de RMC Sport pour regarder la Premier League

Lors du derby de Manchester en décembre en Premier League, un supporter de City a été arrêté après avoir mimé un geste de singe en direction du milieu de terrain des Red Devils, Fred. Un match de League Two (4e division) entre Scunthorpe United et Forest Green Rovers a été interrompu en raison d'abus racistes. Le 22 décembre, Antonio Rüdiger, défenseur de Chelsea, s’est aussi plaint d’avoir été visé par des insultes sur sa couleur de peau lors du match contre Tottenham, à l’issue duquel un autre homme avait été arrêté pour des agissements contre Heung-Min Son. 

"Il doit y avoir une dissuasion plus importante"

A l’issue de la rencontre, le syndicat des joueurs avec directement discuté de ce problème avec Ministre des Sports, Nigel Adams. "La PFA est heureuse de prendre cette initiative, a confié Gordon Taylor, directeur du syndicat. Nous ferons du lobbying auprès du gouvernement pour qu'il augmente les sanctions contre les personnes reconnues coupables d'infractions racistes en football. Cela comprend de prononcer des peines privatives de liberté. Il doit y avoir une dissuasion plus importante. Trop c'est trop. Ce sont des crimes de haine." 

Des peines de prison sont rarement prononcée spour ce type d’agissements. En 2017, un supporter de Manchester United a été emprisonné pendant 16 semaines après une attaque raciste contre Raheem Sterling. 

NC