RMC Sport

S. Marveaux : « Ça a été long pour convaincre le coach »

Sylvain Marveaux

Sylvain Marveaux - -

Invité de l’After Foot sur RMC, Sylvain Marveaux ne s’était pas exprimé dans les médias français depuis son départ vers l’Angleterre en 2011. Le joueur de Newcastle a fait le point sur son renouveau chez les Magpies et sur son retour progressif sur les terrains.

Sylvain, vous venez de jouer votre premier Boxing Day. C’était un grand moment pour vous ?

Le Boxing Day, c’est quelque chose de nouveau pour moi. C’était très sympa. Même si au niveau des résultats, ça n’a pas été très bon pour nous. Mais on a joué deux grosses équipes avec Manchester United (défaite 4-3) et Arsenal (défaite 7-3). Ensuite, on a perdu encore à domicile contre Everton (défaite 2-1). Trois matchs en une semaine ça fait beaucoup, mais pas beaucoup de points.

Surtout, c’était la première fois de la saison que vous avez joué trois matchs consécutifs. Vous êtes enfin de retour ?

Je suis sur le chemin du retour depuis un long moment. Ça se passe bien à l’entraînement et je suis en forme depuis le début de la saison. Après, ça a été difficile de convaincre le coach (Alan Pardew, ndlr), ça a été long. Ca fait quelques semaines que j’enchaine les matchs. Là je prends vraiment du plaisir depuis quelques semaines. Je suis content.

Vu de l’extérieur, on a l’impression que votre histoire commence enfin avec Newcastle.

Oui, tout à fait. C’est vrai que ça a été très difficile quand je me suis re-blessé la saison passée. Je comptais sur cette saison pour me faire connaitre. C’est un grand club ici en Angleterre et j’ai une visibilité en France avec ce que j’ai fait à Rennes. Ici, les gens ne me connaissent pas trop. Mais lors des derniers matchs j’ai pris beaucoup de plaisir. Et des matchs comme ça, je n’en avais jamais joués. Maintenant il faut que je continue, ce n’est que quelques matchs et j’ai envie d’aider l’équipe à faire de bonnes prestations.

Avec l’arrivée de Mathieu Debuchy, Newcastle compte un sixième Français dans ses rangs. Est-ce le nouvel Arsenal ?

En tout cas, pour nous, c’est sympa. On est pas mal de francophones. Pour communiquer et passer des moments ensemble c’est quand même plus simple. Je pense que l’arrivée de Mathieu va nous aider, va nous renforcer sur le terrain. Et puis on est aussi contents de l’accueillir, nous les Français.

Vu de l’extérieur, on s’interroge sur le vrai niveau des Magpies : celui de l’année dernière (5e) ou celui de cette saison (15e) ?

L’an passé, ça a été une saison assez exceptionnelle pour nous et c’est vrai que cette année on a eu beaucoup de pépins et de blessures. On a aussi l’Europa League qui fait que quand tu joues en semaine, tu laisses beaucoup d’énergie. Et ça nous faisait perdre des points. Maintenant, il faut vraiment regarder nos matchs et nos dernières performances, et là on a quand même des bons joueurs et du potentiel. Je pense que ne nous sommes pas à notre place. Mais voilà, il faut se battre parce qu’en Premier League tous les matchs sont difficiles et le niveau est très serré. Mais on a les moyens de remonter au classement. 

L’objectif aujourd’hui pour Newcastle, c’est le maintien?

Non, l’objectif n’est clairement pas le maintien. On est actuellement dans une situation très compliquée. On vient de jouer de grosses équipes. Là on a une série de matchs qui est un peu plus à notre portée et il faut engranger des points. Mais je pense que ça peut aller très vite au niveau du classement. Je ne pense pas que l’objectif soit le maintien. Il reste encore six mois et on a le temps de revenir. J’espère que sur les matchs qui arrivent on va pouvoir en gagner, parce que plus le temps va passer et plus ça va être compliqué.

Pour conclure, on a parlé un temps d’un retour en France pour vous. Y avez-vous pensé ?

C’est quelque chose dont j’ai entendu parler par mes proches et par la presse. Mais moi je n’ai jamais été au courant de cet échange. Il y a quelques semaines, quand c’était très compliqué ici, j’avais des envies d’ailleurs et surtout envie de rejouer. Et c’est vrai que ça aurait pu être une solution de retourner en Ligue 1. Mais sur les derniers matchs j’ai montré que je pouvais rendre service, donc pour l’instant je suis ici et mon objectif premier a toujours été de réussir ici.

After Foot