RMC Sport

The Best: la présence de Bielsa et l'absence de Tuchel interrogent

Marcelo Bielsa figure parmi les cinq nommés au titre de meilleur entraîneur de l'année pour les trophées FIFA The Best pour avoir promu Leeds en Premier League. Mais Thomas Tuchel, finaliste de la Ligue des champions, n'y est pas.

Une accession en Premier League vaut-elle mieux qu'une place de finaliste en Ligue des champions? S'il a d'autres sujets plus urgents à traiter ce mercredi matin, Thomas Tuchel peut se poser la question. L'entraîneur du PSG ne figure pas parmi la liste des cinq nommés pour le titre de meilleur entraîneur de l'année des trophées FIFA The Best, dévoilée ce mercredi matin. 

Malgré les difficultés actuelles de son équipe, l'Allemand sort pourtant d'une saison historique avec un titre de champion de France, deux victoires en Coupe mais surtout la première participation de l'histoire du club en finale de C1. Qu'il ne figure pas aux côtés des nommés Hans-Dieter Flick (Bayern Munich), auteur d'une saison à quatre titres dont la Ligue des champions, Jürgen Klopp (Liverpool), champion d'Angleterre, Julen Lopetegui (FC Séville), vainqueur de la Ligue Europa, ou Zinédine Zidane (Real Madrid), champion d'Espagne, n'a rien d'infamant. 

Cafu, Touré, Villa, Stoichkov... ont préféré Bielsa

Qu'il soit snobé au détriment de Marcelo Bielsa, champion de D2 anglaise avec Leeds, surprend davantage. L'Argentin a en effet été choisi par un panel d'experts parmi les finalistes. "El Loco" sort, il est vrai, d'une saison enthousiasmante avec Leeds, promu en Premier League pour la première fois depuis 2004.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Un retour au premier plan qui souligne sa grosse cote d'amour et de respect auprès de nombreux observateurs du football. Il a ainsi obtenu les faveurs des anciens illustres joueurs Cafu (Brésil), Essam El-Hadary (Egypte), Diego Forlan (Uruguay), Faryd Mondragon (Colombie), Ji-Sung Park (Corée du Sud), Bastian Schweinsteiger (Allemagne), Hristo Stoichkov (Bulgarie), David Suazo (Honduras), Yaya Touré (Côte d'Ivoire) et David Villa (Espagne), tous membres du panel pour les catégories hommes. 

Sa présence se fait donc au détriment d'autres entraîneurs, auteurs de saisons réussies à l'instar de Julian Nagelsmann (Leipzig), voire de Rudi Garcia (Lyon) qui ont tous les deux porté leurs équipes en demi-finales de C1. Gian Piero Gasperini, qui a enchanté l'Europe avec l'Atalanta, était aussi un sérieux prétendant. Mais le culte Bielsa a frappé.

NC