RMC Sport

Liga Nos : la police portugaise soupçonne le FC Porto d'avoir falsifié des tests Covid-19

D'après les informations de la presse portugaise, la police locale soupçonne le FC Porto d'avoir falsifié des tests au Covid-19. Des perquisitions ont eu lieu dans les bâtiments du club. Il s'agirait de tests effectués en janvier dernier.

Onde de choc au Portugal. D'après les informations de la presse locale, la police judiciaire portugaise aurait lancé une opération liée à des soupçons de falsification de tests au Covid-19 au sein du club du FC Porto.

Dans un communiqué envoyé aux rédactions lusitaniennes, la police judiciaire et le parquet indiquent qu'ils procèdent, ce jeudi, à une dizaine de perquisitions à domicile et dans des laboratoires d'analyses cliniques. Elles se déroulent dans les régions de l'Algarve et de Porto.

Les autorités locales soupçonneraient le FC Porto d'avoir falsifié des tests au Covid-19 lors du mois de janvier dernier. D'après les informations de SIC Noticias, il pourrait être question de Shōya Nakajima, prêté au club émirati d'Al-Ain. Le japonais pourrait avoir falsifié un test, alors qu'il était prétendument infecté par le virus, afin de voyager à l'étranger. Une information que la police ne confirme pas pour le moment.

Le Benfica sérieusement touché par le Covid quelques jours plus tard

Ce jeudi, le FC Porto confirme que des perquisitions ont lieu dans les locaux du club et du centre de formation, PortoGaia. Si la piste menant au Japonais Shōya Nakajima est soupçonnée, la police judiciaire ne cite pas de noms pour le moment. Elle avait toutefois déjà informée qu'à l'origine de l'opération "covid free", se trouvait un voyage en avion à l'étranger d'un "joueur de football professionnel", prétendument infecté par le Covid-19.

Si l'enquête de la police venait à confirmer que le joueur nippon de Porto avait falsifié un test, il pourrait être durement sanctionné pour délit de "propagation de maladie", passible d'une peine de prison allant de 1 à 8 ans. Quelques jours seulement après le voyage à l'étranger du joueur, le FC Porto avait affronté le Benfica (le 15 janvier). Et le club lisboète avait été décimé par de nombreux cas de Covid au sein de son vestiaire et de son staff technique après la rencontre. Le 19 janvier, Benfica avait annoncé avoir 17 cas positifs au Covid-19 au sein de son effectif et de son encadrement.

Luca Demange