RMC Sport

Quand des chèvres ne veulent plus être comparées aux joueurs de l’OM

Le public du Vélodrome

Le public du Vélodrome - AFP

Jean Hélève, un agriculteur de la région PACA, trouve révoltant que les chèvres servent de surnom aux joueurs de l’OM et se fait le porte-parole de ses animaux. Un communiqué humoristique a été publié ce jeudi sur le site de Coordination Rurale, un syndicat agricole.

Le 10 avril dernier, le soporifique Marseille-Bordeaux (0-0) avait été marqué en tribunes par la présence de pancartes à l’effigie des joueurs de l’OM, représentés en chèvres sur une musique de Benny Hill. Après cette comparaison animalière, un éleveur de la région PACA, Jean Hélève, s’insurge et défend ses chèvres à travers un communiqué publié sur le site de la Coordination Rurale, un syndicat agricole.

« Elles ne veulent plus être associées à ces joueurs (…).Nous les sentons très irritées par cet amalgame ; elles prennent cette histoire très à cœur. Elles estiment qu’elles mettent bien une patte devant l’autre et qu’elles ne sont pas ridicules à chaque fois qu’elles sortent de la chèvrerie. Et à vrai dire, après avoir vu le match contre Bordeaux, je comprends leur colère. »

« On avait envie de marquer le coup pour rigoler »

Rien de sérieux dans cette sortie évidemment, mais plutôt le désir pour le syndicat de surfer sur la dynamique des mauvais résultats de l’OM. « On avait envie de marquer le coup pour rigoler », explique la Coordination Rurale au journal La Provence. Les joueurs, eux, n’avaient pas du tout rigolé lors de Marseille-Bordeaux. Ils viennent de se qualifier pour la finale de la Coupe de France à Sochaux (0-1) mais cherchent toujours une victoire au Vélodrome depuis le 13 septembre 2015. Les Marseillais ont l’occasion de briser cette mauvaise série dimanche contre Nantes.

D.W