RMC Sport

Racisme: Un ancien de Premier League craque et se fait reprendre par un conseiller de Poutine

Pavel Pogrebniak, avec Reading

Pavel Pogrebniak, avec Reading - AFP

Après ses propos racistes, Pavel Pogrebniak, ancien international russe de Stuttgart, de Reading ou de Fulham, a été épinglé par un conseiller de Vladimir Poutine.

La déclaration est choquante. "C’est ridicule qu’un joueur noir représente la sélection russe", a lâché Pavel Pogrebniak, ex-international russe, joueur d’Ekaterinbourg.

"On pourrait aussi bien faire sans les étrangers"

Le vainqueur de la Ligue Europa 2008 (avec le Zénith) cible plusieurs joueurs, nés au Brésil et ayant obtenu le passeport russe. "Je ne comprends pas, a-t-il déclaré à propos de Mario Fernandes et Ariclenes da Silva Ferreira. Je ne comprends pas du tout pourquoi Ari a reçu un passeport russe. […] Mario Fernandes est un super joueur. Mais nous avons aussi Igor Smolnikov à son poste. On pourrait aussi bien faire sans les étrangers."

La réaction tranchée d'un dirigeant russe

De quoi susciter la réaction de Mikhail Fedotov, président du Conseil consultatif pour les droits de l’homme auprès du Kremlin, où travaille Vladimir Poutine. "Je crois que n’importe quel joueur ayant la nationalité russe et jouant bien a le droit de représenter la Russie", a clairement répondu le conseiller du président russe sur la chaîne 360. En dénonçant des propos "sentant le racisme".

10 matchs de suspension?

"La couleur de la peau, des yeux, des cheveux et tout le reste n’a aucune importance, a poursuivi le dirigeant. Cela devrait être évident pour tout le monde." Mais pas pour Pogrebniak visiblement. L’attaquant russe risquedésormais dix matchs de suspension selon la presse de son pays, reprise par la BBC.

Florian Perrier