RMC Sport

Reims fait déchanter Bordeaux… et ses Ultras

La joie de Mickaël Tacalfred et du buteur Odair Fortes

La joie de Mickaël Tacalfred et du buteur Odair Fortes - AFP

A l’issue d’un match d’un faible niveau, Reims a battu Bordeaux (1-0) sur sa pelouse du stade Auguste-Delaune, en match d’ouverture de la 9e journée de Ligue 1. Finalement, ce sont même les supporters champenois, en colère au début de la rencontre, qui ont fait l’animation.

Les Girondins ont donc manqué l’occasion de passer quelques heures, au moins, en tête du championnat. Les dauphins de l’OM, qui se rendra à Caen ce samedi après-midi et qui est donc assuré de rester en tête à l’issue de cette 9e journée, ont en effet chuté ce vendredi soir à Reims (1-0). Un deuxième revers pour l’équipe de Willy Sagnol cette saison et surtout un premier match sans inscrire le moindre but. Drôle de constat lorsque l’on sait que le Stade Reims, 19e au classement avant le coup d’envoi, possède la défense la plus perméable du championnat (19 buts encaissés).

Oui mais voilà, les Bordelais n’étaient guère inspirés sur la pelouse du stade Auguste-Delaune. Ce fut flagrant lorsqu’Odair Fortes, sur un centre complètement anodin et très légèrement dévié par Julien Faubert, trompait un Cédric Carrasso trop avancé et trop statique devant sa ligne (1-0, 32e). Bordeaux a aussi déchanté après la pause au moment où Cheick Diabaté, qui avait fait trembler les filets, voyait son but refusé, à juste titre, pour une main de Diego Rolan (59e).

Jean-Luc Vasseur respire mieux

Si ce succès permet à Jean-Luc Vasseur, entraîneur sur la sellette, de respirer un peu mieux, son équipe grimpant provisoirement à la 13e place, on oubliera vite cette rencontre d’un faible niveau (trois tirs cadrés en tout !). On s’est presque moins ennuyé en tribunes où les Ultrem, le groupe Ultra du Stade de Reims, a attiré tous les regards durant la première demi-heure.

Après qu’on l’ait empêché de déployer une banderole, le kop a vu sa sono coupée par la sécurité du stade Auguste-Delaune. La goutte de trop pour cette dizaine de supporters en colère qui a donc quitté la tribune derrière le but de Cédric Carrasso. Pour rentrer chez eux ? Pas du tout puisqu’ils ont poursuivi leurs chants derrière la tribune avant de revenir et d’assister à la troisième victoire de leur équipe…

la rédaction