RMC Sport

Le président de la Fédé italienne dérape encore

-

- - AFP

Carlo Tavecchio, président de la Fédération italienne de football, a refait parler de lui ce week-end après la publication d’une interview dans laquelle ce coutumier du fait tient des propos antisémites et homophobes.

En 2014, Carlo Tavecchio avait fait parler de lui après avoir tenu des propos racistes à l’encontre notamment de Paul Pogba. « Opti Poba est arrivé et mangeait des bananes, aujourd'hui il est titulaire en Serie A », avait-il lâché en pleine campagne pour l’élection du nouveau président de la fédération italienne de football. Désormais élu, il fait de nouveau la Une ce week-end, pour des propos antisémites et homophobes.

Le Corriere della Serra a mis au jour ce dimanche un extrait d’une interview de Tavecchio pour le site web Soccerlife. Ce dernier évoque notamment un ancien dirigeant de la fédération. « Mais, dites-moi, c'est vrai qu'il est... ? », interroge-t-il. « Homosexuel ? Oui », répond le journaliste. « Je n'ai rien contre eux. Mais qu'on les laisse loin de moi. Je suis absolument normal », lâche alors Tavecchio, qui s’en est également pris à « un certain Anticoli, un petit juif », auquel la Ligue de football amateur a acheté son siège. « Je n'ai rien contre les juifs, hein, il vaut mieux les tenir en respect. » Pour se défendre, le président de la fédération italienne a expliqué être « victime de chantage », évoquant une possible « manipulation » de propos qu’il ne se souvient pas avoir tenus.

A.Bo