RMC Sport

Serie A: De Rossi se verrait bien entraîner la Roma

Fraîchement retraité, Daniele De Rossi sait déjà ce qu'il compte faire dans les années à venir. Le champion du monde italien aspire à devenir entraîneur. Et, si possible, s'asseoir un jour sur le banc de la Roma.

Ce serait une suite logique. Né à Rome, passé par le centre de formation de la Louve, devenu capitaine et resté à la Roma jusqu'en mai 2019 après avoir disputé 616 matchs, Daniele De Rossi a confié qu'il se verrait bien à l'avenir entraîner son club de coeur. "J'ai suivi un chemin rare en tant que footballeur. Jouer vingt ans pour une équipe n'arrive pas tous les jours. Ça ne peut pas arriver quand on est manager. Il n'y pas de manager qui dure si longtemps dans une équipe, surtout à Rome. Mais je voudrais un jour entraîner la Roma. Je dois d'abord devenir entraîneur", a-t-il confié au micro de Sky Italia.

"J'espère que ça arrivera un jour"

A 36 ans, De Rossi a mis fin à son aventure de joueur en début d'année après une dernière expérience de six mois en Argentine à Boca Juniors. Le champion du monde 2006 avait justifié son départ par son envie de se rapprocher de sa fille aînée, restée en Italie. Son avenir semble déjà tout tracé. "En quelques jours, je suis passé de vieux footballeur à apprenti entraîneur. J'aimerais m'asseoir sur ce banc un jour (celui de la Roma), mais je n'ai pas à me précipiter. Cela peut arriver dans cinq, dix ou vingt ans. J'espère que ça arrivera un jour, mais seulement si je suis un bon coach", a indiqué l'ancien milieu de terrain.

S'il estime qu'avoir endossé le rôle de leader une bonne partie de sa carrière pourrait "l'avantager" dans ses futures fonctions, il se dit convaincu que le métier d'entraîneur nécessite des qualités bien spécifiques. "Etre coach, c'est autre chose. Il faut prendre des décisions, mettre une équipe sur le terrain, choisir le staff et subir des pressions. En tant qu'entraîneur, je serai seul contre tout le monde. Lorsque vous perdez, vous êtes seul, tandis que lorsque vous gagnez, ce sont les joueurs qui sont bons. J'ai toujours ressenti cela quand je jouais", a-t-il souligné. Il a déjà prévu d'aller rencontrer au moins "mille entraîneurs" pour prendre des conseils.

RR