RMC Sport

Serie A: Naples va porter un maillot spécial en hommage à Maradona

Légende de Naples durant sa carrière de joueur, Diego Armando Maradona a marqué de son empreinte le club italien, qui va porter pendant trois matchs un maillot spécial pour lui rendre hommage.

Entre 1984 et 1992, Diego Maradona a comblé de bonheur les supporters de Naples. Décédé le 25 novembre 2020 suite à une crise cardiaque, l’Argentin est resté dans les esprits des Napolitains et de son ancien club, qui portera un maillot spécial pour lui rendre hommage lors des trois prochains matchs de Serie A.

Pour rendre hommage au "Pibe de Oro", le leader de Serie A sera vêtu d’une tunique où figurera le visage de la légende du club en bas du maillot. Via un communiqué, Naples a expliqué son approche: "Naples se souviendra de Diego Armando Maradona avec un maillot que les joueurs porteront sur le terrain lors des trois matchs de championnat en novembre : Napoli-Vérone, Inter-Napoli et Napoli-Lazio".

Maradona, le "symbole d'une époque"

Les Italiens ont aussi donné des précisions sur le design du maillot: "Un an après sa mort, Naples honore ainsi le grand champion, symbole d’une époque et icône incontestée du football mondial, en lui dédiant le Maradona Game, le maillot spécial spécialement crée. Les graphismes avec le visage stylisé de Maradona superposé au signe d’une empreinte digitale représentent également la volonté de l’entreprise de transmettre l’héritage de la légende argentine de la ville napolitaine aux jeunes générations".

Le président du Napoli, Aurelio De Laurentiis, avait exprimé sur RMC son immense émotion après la mort de Diego Maradona il y a un an. Le dirigeant, ému, avait rappelé le lien qu'entretenait le joueur argentin avec la ville du sud de l'Italie. "C’est une tristesse infinie pour toute la ville, pour tous les supporters du Napoli. Maradona était une légende, le plus grand phénomène du football. Il n’y a aucune comparaison possible avec aucun autre joueur. C’était un génie, il était unique. Une sorte de peintre du foot, maudit et formidable à la fois, caravagesque presque. On doit se souvenir de sa grandeur", avait-il confié.

JO