RMC Sport

VIDEO. Comment Matuidi est déjà devenu un patron en Italie

Un peu plus d’un mois après son arrivée à la Juventus Turin, Blaise Matuidi s’est déjà mis tout le monde dans la poche en Italie. Son entraîneur, ses partenaires, les supporters et même les journalistes vantent les qualités de l’ancien milieu de terrain du PSG. Une adaptation qui vire au triomphe.

"Un exemple". Voilà comment Massimiliano Allegri décrie aujourd’hui Blaise Matuidi. Un mois après son arrivée à la Juventus Turin, le milieu de terrain de 30 ans impressionne son entraîneur. "Matuidi a une qualité extraordinaire: il se tait et il court, a expliqué le coach italien il y a dix jours après la victoire à Sassuolo (1-3). Et en plus, il sait jouer au foot. Depuis qu'il est arrivé ici, je pense qu'il a prononcé quatre mots. Mais il est intelligent. Et pour jouer au foot, avoir un QI très élevé, ça aide. Donc c'est une chance de l'avoir."

En l’absence de Claudio Marchiso et Sami Khedria, blessés, l’ancien joueur du PSG a tout de suite trouvé sa place dans le Piémont. Aux côtés de Miralem Pjanic, son volume de jeu et sa capacité à répéter les efforts font merveille et permettent à l’artiste bosnien de jouer plus libéré. "C’est le meilleur duo d’Europe" s’est récemment enflammé Alessandro Costacurta, l’ancien milieu de terrain de la Squadra Azzura désormais consultant à la télévision. Il n’est pas le seul à le penser de l’autre côté des Alpes. Peu connu avant son transfert cet été, Matuidi a vite conquis tous les observateurs par son dévouement et son travail de l’ombre sur le terrain.

>> PSG: Pastore va se faire soigner en Chine (mais ce n'était pas sa volonté)

Un nouveau surnom: "Le Condor"

"Juve, tais-toi et cours. L'exemple, c'est lui", titrait ainsi en Une le quotidien turinois Tuttosport le 19 septembre, sur une photo l’international français. "On dirait qu'il joue à la Juve depuis des années. Un maitre du sens tactique et du timing", écrivait de son côté la Gazzetta dello Sport dimanche après sa prestation dans le derby face au Torino (4-0). "Quel recrutement !", résumait pour sa part le même jour le Corriere dello Sport.

La presse transalpine, qui lui attribue de très bonnes notes, lui a d’ailleurs trouvé un nouveau surnom: "Le Condor". Un terme qui résume bien le respect que le Parisien est en train d’acquérir chez nos voisins. Même les tifosi sont sous le charme. Lors de sa sortie face au Torino samedi, le Juventus Stadium lui a réservé une énorme ovation. Sans doute pas la dernière s’il continue sur ce rythme.

>> PSG-Bayern: Robben en balance avec James Rodriguez

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur