RMC Sport

Tanzanie: un entraîneur belge viré pour avoir qualifié ses supporters de singes et de chiens

Auteur de propos racistes à l'encontre des supporters tanzaniens, Luc Eymael, entraîneur belge du Young African, a été licencié ce lundi.

Le Young African Sports Club, populaire formation tanzanienne, a annoncé ce lundi le licenciement immédiat de son entraîneur belge Luc Eymael pour des commentaires racistes envers les supporters de l'équipe, qualifiés de "singes ou chiens" par le technicien après le nul (1-1) contre Mtibwa Sugar la semaine dernière.

"Nous avons été attristés par les remarques injustes et racistes de Luc Eymael et nous avons décidé son limogeage effectif au 27 juillet 2020", a indiqué le club dans un communiqué signé de son secrétaire général Simon Patrick. "Le management s'excuse auprès de la Fédération tanzanienne de football, de ses membres, des fans et des citoyens en général pour ces remarques. Notre équipe croit au respect, à la dignité, et s'oppose à toute forme de racisme", souligne le texte.

"Pas de bonne humeur"

La Fédération tanzanienne prévoit d'ailleurs de signaler les propos d'Eymael à la Fifa, pour que l'instance dirigeante du foot mondial prenne elle aussi des sanctions contre le technicien.

Il faut dire que le dérapage est total: "Je n'aime pas votre pays, peut-on entendre dans l'enregistrement. Vous êtes des gens non-éduqués. Je suis dégoûté... Je n'ai pas de voiture, de wifi ou de télé satellite. Et ces fans ne connaissent rien au football... On dirait des singes ou des chiens quand ils hurlent".

Selon la presse locale, le technicien de 60 ans, qui a officié dans plusieurs pays africains avant de venir en Tanzanie il y a quelques mois, s'est excusé pour ses propos, assurant au journal sportif Mwanaspoti qu'il "n'était pas de bonne humeur" mais qu'il n'est pas raciste. Le championnat de Tanzanie s'est terminé dimanche avec Yanga à la deuxième place derrière le champion Simba Sports Club.

CC avec AFP