RMC Sport

Gourvennec verrait bien Beauvue à l’OM

-

- - -

Invité de Luis Attaque ce mercredi, Jocelyn Gourvennec a évoqué l’avenir de Claudio Beauvue. Le coach de Guingamp a notamment affirmé que le club n’avait pas reçu d’offre de l’OM… pour l’instant, et que le club phocéen pourrait être une belle évolution pour son joueur.

Didier Drogba en personne a salué la performance. Auteur de 17 buts en L1 cette saison (et 5 en Europa League), Claudio Beauvue a égalé la performance de l’Ivoirien, jusqu’alors meilleur buteur de Guingamp sur une saison en championnat. « Défi relevé, tu as égalé mes 17 buts de 2002-2003. Merci pour le coupé décalé, affaire à suivre de très, très près », avait tweeté Drogba.

Mais l’affaire est toujours à suivre. S’il ne fait quasiment aucun doute que Beauvue quittera l’En Avant cet été, le brouillard est encore épais autour de sa future destination, alors qu’ont déjà bruissé des rumeurs anglaises ou la piste OM. Un brouillard que Jocelyn Gourvennec, son entraîneur, n’a pas vraiment dissipé, même s’il a confié que Marseille pourrait être un choix cohérent pour lui.

« Pas d’offre de l’OM »

« Claudio va certainement partir, je ne sais pas où, a-t-il expliqué dans Luis Attaque. Il ira sur un challenge plus intéressant et vers un club un peu plus huppé que Guingamp, et c’est logique, il le mérite. Je ne crois pas que le club ait reçu une offre de Marseille. Le mercato débute à peine, il y a des choses qui vont évoluer. »

A la question « l’OM serait-il une bonne destination ?», le technicien breton répond par l’affirmative. « Sur le plan sportif, Marseille est toujours une étape importante pour un joueur. C’est un club qui marque. J’y ai fait 14 mois et j’ai été très marqué. Il ne m’a pas demandé mon avis, mais j’ai échangé avec lui, comme je le fais avec tous, comme j’ai pu le faire avec Giannelli Imbula, pour leur dire comment moi je vois la suite. Je le connais bien, et je sais à peu près les choses qu’il doit faire pour aller un peu plus haut. J’espère qu’il m’a écouté, mais il en fait ce qu’il veut. » A suivre « de très, très près », donc.