RMC Sport

Juventus: le message d'adieu de Matuidi, qui officialise son départ

Après trois saisons, Blaise Matuidi quitte officiellement la Juventus, comme annoncé par le club turinois ce mercredi. Le joueur, qui fait ses adieux sur Twitter, ne confirme pas qu’il rejoindra l’Inter Miami.

À 33 ans, Blaise Matuidi arrive à un tournant de sa carrière. Le champion du monde français quitte la Juventus et probablement l’Europe, après trois belles saisons du côté de la Vieille Dame. Annoncé du côté de la franchise de David Beckham dans une information confirmée par RMC Sport, l’ancien Parisien devrait découvrir un troisième pays avec cette rupture de contrat.

S’il avait récemment prolongé jusqu’en 2021, Matuidi ne reportera pas le maillot de la Juve, après être tombé d’accord avec l’Inter Miami. En 133 rencontres, le numéro 14 aura marqué huit buts mais surtout remporté trois Scudetti (2018, 2019, 2020), une Coupe d’Italie (2018) et une Supercoupe nationale (2019).

Il avait perdu sa place au profit de Rabiot

Auteur de 23 matchs de Ligue des champions, le milieu français ne sera toutefois jamais parvenu à atteindre le dernier carré de la compétition. Matuidi n’avait pas non plus pris part à l’élimination de son équipe face à l’OL vendredi dernier en huitième de finale retour.

S'il reste sur une saison pleine (45 matchs), le joueur formé à Troyes avait peu à peu perdu sa place dans l'entrejeu au profit d’Adrien Rabiot. Ce départ intervient à moins d’un an de l’Euro et pourrait remettre en cause sa participation à la compétition continentale, même si Didier Deschamps lui maintient une confiance aveugle depuis huit ans.

"Avoir été un membre de la famille Juventus a été un honneur"

Sur son compte Twitter, Blaise Matuidi a réagi à cette annonce, remerciant le club bianconeri pour ces trois saisons: "Avoir été un membre de la famille Juventus est un rêve devenu réalité, un honneur. J'ai découvert une institution incroyable, des coéquipiers qui sont devenus plus que cela. Je resterai toujours votre fan numéro 1, ou plutôt numéro 14. Merci, vraiment."

JAu