RMC Sport

Lampard, Lafont, Drogba, Ntep...: on a imaginé le mercato d’hiver de l’OM (et ses conséquences)

Frank Lampard

Frank Lampard - AFP

Nouveau propriétaire de l’OM, Frank McCourt va connaître son premier mercato cet hiver. Un marché des transferts durant lequel Marseille devrait se montrer très actif, puisque Rudi Garcia souhaite renforcer un effectif un peu juste. Voici à quoi pourrait ressembler (ou pas) le mercato olympien. Attention, fiction.

Lampard, la tête d’affiche

Pour son premier mercato en tant que propriétaire de l’OM, Frank McCourt se fait un petit plaisir. L’homme d’affaires américain, qui a regardé quelques matchs de soccer pendant ses dernières vacances, a découvert l’existence de Frank Lampard. En plus d’avoir le même prénom que lui, l’Anglais a le double avantage d’être très connu et libre de tout contrat depuis son départ du New York City FC. Pile ce qu’il faut pour faire parler du nouveau projet de l’OM et placarder sa tête dans toutes les boutiques Adidas. A 38 ans, Lampard est donc tout heureux de se voir proposer un bail de six mois. En une demi-saison à Marseille, l’ex-idole de Chelsea marque deux buts, en 16e de finale de Coupe de France contre une CFA2, et apprend à Maxime Lopez à devenir une machine sur les frappes à 20m. C’est toujours ça de gagné…

A lire aussi >> OM: Deschamps, Labrune, Boli… Anigo s’est lâché dans Team Duga !

Drogba enfin de retour… mais dans le staff

« Drogba de retour à l’OM ! ». Le titre d’article que tous les supporters de l’OM voulaient lire depuis 2004 et le départ de l’Ivoirien pour Chelsea. Sauf qu’à 38 ans, ce n’est pas à la pointe de l’attaque qu’il revient, mais dans le staff. Après une séance spécifique avec Gomis, Njie, Rabillard et Leya Iseka, Rudi Garcia, en panique, appelle Drogba et le supplie de devenir entraîneur des attaquants. Reboostés par l'ancienne idole du Vélodrome, les joueurs offensifs marseillais claquent enfin (souvent après avoir éliminés leurs adversaires d’une talonnade derrière le pied d’appui) et portent leur club vers les sommets. Enfin, jusqu’à la cinquième place…

Méxès, le pari de Garcia

Rolando, Fanni, Hubocan, Doria, Rekik. S’il veut aller à la guerre, Rudi Garcia a de sacrés soldats parmi ses défenseurs centraux. Pour ressortir un ballon proprement en revanche, c’est plus compliqué. Vu les difficultés pour trouver la perle rare en janvier, le coach olympien tente le pari de relancer Philippe Méxès, dont le nom avait été évoqué à Marseille en septembre. A 34 ans, libre de tout contrat, l’ancien Auxerrois arrive avec un bronzage impeccable mais une demi-douzaine de kilos en trop. Pour son premier ballon au Vélodrome, le 18 février face à Rennes, « Philou » régale le public avec un amorti poitrine et une transversale de 50m dans les pieds de Thauvin. Mais une demi-heure après, un mauvais claquage le tient éloigné des terrains pendant deux mois. Heureusement, le soleil commence à pointer le bout de son nez dans le Sud, pour le plus grand bonheur de Méxès.

A lire aussi >> OM: Gomis "a eu de vifs échanges avec Passi" sur Maxime Lopez 

Ntep, le grain de folie

Sous contrat jusqu’en juin 2017 avec Rennes, Paul-Georges Ntep quitte le club dès janvier. Mc Court claque 15 millions sur l’international français, qui clame son bonheur d’avoir signé « dans son club de cœur » (après avoir pris le soin de donner ses maillots du PSG à des amis). A gauche, il prend vite la place de Romain Alessandrini et fait lever le Vélodrome sur chacune de ses accélérations. En une demi-saison, Ntep claque six buts et délivre six passes décisives. L’idylle s’arrêtera pourtant mi-août, après une offre de 45 millions, hors bonus, de Tottenham. La Bretagne, un passage rapide à l’OM puis l’Angleterre... une trajectoire à la Drogba.

A lire aussi >> ASSE-OM, le débriefe: un OM rassurant mais inefficace, Ruffier en sauveur des Verts 

Lafont sur les traces de Barthez

Rudi Garcia avait annoncé vouloir un renfort par ligne. Visiblement, c’était gardien compris. En ouvrant son journal, Yohann Pelé apprend que l’OM a craqué sur Alban Lafont, qualifié de « nouveau Barthez » par Jacques-Henri Eyraud. Pas totalement faux, puisque comme le « Divin chauve » quinze ans plus tôt, Lafont arrive en provenance du TFC avec l’étiquette de plus grand espoir français à son poste. Immédiatement titulaire, le joueur de 17 ans enchaîne les prestations de très haut niveau. Seule ombre au tableau, son 7/20 à l’épreuve de maths du baccalauréat. Cet été, ce sera rattrapages pour lui…

A lire aussi >> OM : nos conseils à McCourt pour bâtir une belle équipe avec 100 millions d’euros 

Gignac de retour à la maison

Durement critiqué par Hugo Sanchez, qui estime qu’il « est dans son hamac » et qu’il « doit être plus professionnel », André-Pierre Gignac sent que le vent commence à tourner au Mexique. L’idole des Tigres de Monterrey, qui voit en plus qu’Andy Delort est prêt à prendre sa succession, décide donc de revenir en Europe. Pas convaincu par le projet (et la météo) de Swansea, « APG » dit oui à un retour à l’OM, quitté un an et demi plus tôt. Histoire de se rapprocher de sa famille mais aussi de l’équipe de France, qui s’éloignait doucement. Accueilli par une banderole « Bienvenue chez toi Dédé » et par McCourt en personne, qui lui offre le plus gros salaire du vestiaire, Gignac récupère le numéro 10 laissé vacant par Lassana Diarra, parti à Galatasaray. En seulement une demi-saison, il finit meilleur buteur du club, avec 13 réalisations. Le quintuplé face à Nantes, lors de la 25e journée, a bien aidé.

Alexandre Alain