RMC Sport

Les plus gros échanges de l'histoire du mercato

Un échange entre Romelu Lukaku (Manchester United) et Paulo Dybala (Juventus Turin) est dans les tuyaux sur le marché des transferts. L’histoire récente prouve que les deux clubs sortent rarement gagnants dans ce type de transaction.

Zlatan Ibrahimovic-Samuel Eto’o (2009)

C’est une opération cinq étoiles. La nouvelle a fait le tour de la planète. Le 27 juillet 2009, l’inénarrable Samuel Eto’o rencontrait sur le chemin de Milan le fantasque Zlatan Ibrahimovic, en partance pour Barcelone. Buteur lors des finales de Ligue des champions en 2006 et 2009, le Camerounais, acheté 20 millions d’euros dans cet échange, ne sera pas imité par le Suédois, vendu pour près de 70 millions d’euros. Le futur joueur du Paris Saint-Germain ne parviendra pas à s’inscrire dans le projet collectif malgré un rendement intéressant (16 buts et 9 passes décisives) pour sa première saison en Catalogne. Il sera prêté un an plus tard à l’AC Milan. Eto’o remportera lui une deuxième Ligue des champions consécutive en dominant notamment... le Barça en demi-finales (3-1, 0-1).

>> LE MERCATO EN DIRECT

Alexis Sanchez-Henrik Mkhitaryan (2018)

C’est un échange raté, ni plus ni moins. Sans contrepartie financière pour chacun des deux clubs certes, mais la réussite sportive n’a pas non plus été au rendez-vous dans cette affaire conclue en 2018. Alexis Sanchez pensait emprunter les chemins de la gloire à Old Trafford, il a finalement plongé et n’a, à ce jour, toujours pas sorti la tête de l’eau. Car si Henrik Mkhitaryan n’a jamais semblé épanoui en Angleterre, pas plus à Arsenal qu’à Manchester, c’est bien pour Alexis Sanchez que les choses ont le plus mal tourné. Le Chilien a marqué trois buts seulement en Premier League depuis son arrivée alors qu’il restait sur une saison probante avec Arsenal (24).

Ashley Cole-William Gallas (2006)

La transaction rendue obligatoire en raison de la nature des relations, profondément dégradées, entre Chelsea et William Gallas, s’est faite lors du mercato estival de 2006. Les deux clubs ont mené des négociations serrées et c’est finalement Arsenal qui a obtenu gain de cause, arrachant de la part de son rival londonien la promesse d’un versement d’une petite somme d’argent. William Gallas a donc rejoint les Gunners avec dans ses valises 7,5 millions d’euros contre Ashley Cole, qui a fait le chemin inverse. Champion d’Angleterre, vainqueur de la Ligue des champions, Ashley Cole a marqué l’histoire de Chelsea. William Gallas aura passé quatre ans à Arsenal sans remporter le moindre trophée.

Le troc entre l’OM et le PSG (1991)

C’est l’une de ces anecdotes qui jalonnent l’histoire de la rivalité entre Parisiens et Marseillais. En 1991, Jocelyn Angloma est cédé à l’OM par le PSG contre trois joueurs, trois milieux de terrain. Bernard Pardo, Bruno Germain, le père de Valère, et Laurent Fournier débarquent dans la capitale. Changement de décor. Et d’ambiance, au moins pour deux d’entre eux. Bernard Pardo et Bruno Germain jouent peu en raison de blessures à répétition. Laurent Fournier, cadre des grandes années parisiennes, de toutes les finales de Coupe de coupes, la première gagnée en 1996, la seconde perdue en 1997, sera plus chanceux. Angloma peut se réjouir lui aussi. Ils remportent la Ligue des champions avec l’OM deux ans plus tard, en 1993.

David Luiz-Nemanja Matic (2011)

Les échanges fructueux ont existé au Portugal. Ricardo Quaresma aura connu ses plus belles années à Porto après un échange avec Deco, plus 15 millions d’euros, en provenance du Barça. Nemanja Matic explosera aux yeux de la planète football à Benfica, qu’il avait rejoint dans le cadre d’une transaction qui comprenait le transfert de David Luiz à Chelsea (plus 24 millions d’euros). C’était en 2011. Deux ans plus tard, il sera recruté par … Chelsea. Un come-back plutôt réussi qui durera trois ans avant une autre expérience anglaise à Manchester United. David Luiz connaîtra la même trajectoire avec un aller-retour à Chelsea et un passage mitigé à Paris.

Roberto Carlos-Ivan Zamorano (1996)

L’Inter, qui convoite également Romelu Lukaku, n’a pas toujours eu la main heureuse. Ce fut le cas notamment à la toute fin des années 1990, lors d’un échange entre Roberto Carlos et Ivan Zamorano avec le Real, en 1996. Mais aussi entre Fabio Cannavaro et l’Uruguayen Fabian Carini avec la Juventus. Le gardien ne participera qu'à quatre matches avec l'Inter.

QM