RMC Sport

Lyon : Aulas passe à l’action pour Gignac

André-Pierre Gignac

André-Pierre Gignac - AFP

INFO RMC SPORT. Jean-Michel Aulas et l’agent d’André-Pierre Gignac ont déjeuné ensemble ce mardi à Lyon. Le président de l’OL est passé à l’action. Mais l'OL aura bien du mal à attirer, financièrement, l’international français, libre de tout contrat.

Leur rencontre va faire couler beaucoup d'encre. Selon nos informations, Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a déjeuné ce mardi midi dans un restaurant lyonnais avec Jean-Christophe Cano, l'agent d'André-Pierre Gignac. Et c'est bien la venue de l'ancien n°9 marseillais (21 buts cette saison), laissé libre par l'OM, qui était au cœur des discussions.

Les dirigeants de l'OL, qui ne cachaient pas leur intérêt pour Gignac - sans que l'on sache vraiment si cela relevait de la provocation vis-à-vis de Vincent Labrune ou d'une vraie volonté d'attirer le meilleur buteur français de L1 en activité - sont donc véritablement passés à l'action.

La Ligue des champions et l’Euro comme arguments pour l'OL

Pour le moment, peu d'éléments ont filtré sur l'avancée des discussions entre l'OL et l'agent de Gignac. Est-ce que l'Olympique Lyonnais aura les moyens de proposer à « APG » un salaire aussi intéressant qu'à l'OM, assortie d'une prime à la signature conséquente ? Pour le moment, la réponse semble plutôt négative, puisque Jean-Christophe Cano serait reparti assez déçu de la première proposition financière formulée par Jean-Michel Aulas.

Autre question, qui déchaine les supporters de... l'OM : est-ce que Gignac, que ses proches imaginent parfois « réticent à s'éloigner de sa famille », est prêt à enfiler, en France, une autre tunique que celle de l'OM, et ainsi s'épargner un challenge en Russie (Dynamo Moscou) ou en Turquie (Galatasaray) ? La perspective de disputer la Ligue des champions et celle de pouvoir plus facilement se montrer à quelques mois de l'Euro 2016 sont des arguments qui pèsent en faveur d'une aventure lyonnaise. Ou au minimum qui risquent de pousser Gignac à une véritable réflexion.

La signature de Jérémy Morel à Lyon a déjà été moyennement appréciée du côté de Marseille. Celle de Gignac à l'OL mettrait ce coup-ci en rage les supporters marseillais. Ce serait aussi, symboliquement, un coup dur pour l'image de l'OM. Et ce ne serait pas pour déplaire à Jean-Michel Aulas, qui déclarait lundi « vouloir un grand attaquant et chercher les meilleurs joueurs du championnat de France ».

La discrétion est de mise

En attendant, ni les dirigeants de l'OL, ni Gignac et son entourage - joints par RMC Sport - n'ont souhaité s'étendre sur le sujet. Jean-Michel Aulas a simplement répondu d'un laconique « Non, vous faites erreur ». La rencontre a pourtant bien eu lieu. Mais la discrétion est de mise pour ce qui serait sûrement l'un des gros coups « made in Ligue 1 » sur le marché des transferts.