RMC Sport

Mercato: agacé par sa situation, Bertrand Traoré envisage de quitter l’OL

Dans une interview accordée à l’Étalon, un média burkinabé, Bertrand Traoré a évoqué sa situation à l’OL. L’attaquant de 25 ans réclame plus de temps de jeu sous peine de quitter les Gones dès cet été, malgré un contrat qui court jusqu’en 2022. "J’ai besoin de jouer, je n’ai pas de temps à perdre", explique-t-il.

Il n’est pas satisfait. Et il le fait savoir. De passage au Burkina Faso pour disputer un tournoi dans la banlieue nord de Ouagadougou, Bertrand Traoré fait le point sur sa situation à l’OL. Et l’attaquant de 25 ans, déçu par la manière dont il est utilisé dans le Rhône, envisage sérieusement de partir d’ici la fin du mercato, malgré un départ qui court jusqu'en 2022. "Un départ n’est pas à exclure, confie-t-il à L’Étalon, un média local. Je suis resté trois ans à Lyon. J’ai passé deux belles années. La troisième a été un peu plus compliquée. Mais ça fait partie de la vie d’un footballeur professionnel. Maintenant, il me reste deux années de contrat. J’ai 25 ans, j’ai joué partout où je suis passé. Si ma situation à Lyon ne change pas, je ne peux pas rester tout le temps sur le banc. J’ai besoin de jouer. Je n’ai pas de temps à perdre, je ne suis plus un joueur de 18, 19 ou 20 ans. On verra ce qui va se passer."

Une position très claire qui met la pression sur Rudi Garcia. Un entraîneur avec lequel l’ancien de l’Ajax Amsterdam, recruté à l’été 2017 pour 10 millions d’euros, entretient une relation assez fraîche. "Quand le coach est arrivé, dès le début les choses étaient claires. Il m’a mis deux matches de suite sur le banc. Le troisième match, j’étais dans les tribunes, rappelle Traoré. Je ne dirais pas que le message était très clair, mais il était assez clair. Il a ses préférences, il fait ses choix. Je respecte, je travaille. J’essaie de donner le maximum de moi-même et on verra ce qui va se passer." Auteur de 35 apparitions la saison passée, le plus souvent comme remplaçant, l’ailier droit a inscrit 4 buts et délivré 5 passes décisives (toutes compétitions confondues).

"Il y a des intérêts"

De quoi intéresser plusieurs clubs. "C’est vrai qu’il y a des intérêts, confirme l’intéressé. Alors que quand il y a des intérêts tu ne peux pas décider de rejoindre un club comme ça. Il y a des procédures. Il y a tout un staff derrière. Il faut étudier les intérêts (proposition, ndlr), voir comment tu te sens. J’ai encore deux années de contrat. Il faut respecter aussi son employeur. Je suis professionnel et je vais rester professionnel quoi qu’il arrive. C’est ce que je fais. Si je dois prendre une décision, je la prendrai en connaissance de cause et en fonction de ce qu’on me propose".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur