RMC Sport

Mercato: avant de prendre Kepa, Chelsea a été recalé par Oblak

Jan Oblak

Jan Oblak - AFP

Cette semaine, Chelsea s'est offert un nouveau gardien avec Kepa Arrizabalaga. Mais avant de payer la clause libératoire de l'Espagnol qui s'élevait à 80 millions d'euros, les Londoniens voulaient payer les 100 millions d'euros de la clause d'un autre portier: Jan Oblak, qui a décliné la proposition.

Kepa Arrizabalaga, 23 ans et nouveau gardien de but le plus cher du monde, a bien commencé sa nouvelle vie à Chelsea. Aligné sur le terrain d'Huddersfield samedi lors de la 1ère journée de Ligue 1, l'Espagnol a gardé sa cage inviolée (0-3). Mais un autre portier qui aurait pu être à sa place. En tout cas, c'était le souhait premier de Chelsea.

Chelsea voulait encore puiser du côté de l'Atlético

Le quotidien britannique The Times révèle que Chelsea visait un autre joueur pour succéder à Thibaut Courtois, qui a lui rejoint le Real Madrid. La première cible des Blues était Jan Oblak.

Les Anglais ont l'habitude de traiter avec l'Atlético de Madrid: Jimmy Floyd Hasselbaink, Mateja Kezman, et plus récemment Filipe Luis et Diego Costa... L'axe Blues-Colchoneros fonctionne assez bien. Et c'est à l'Atlético que Chelsea avait prêté Courtois pendant trois saisons afin qu'il s'aguerrisse et revienne dans la peau d'un n°1 en 2014.

Oblak pas emballé par le défi Chelsea

Cet été, le club présidé par Roman Abramovitch souhaitait donc réactiver cet axe et payer les 100 millions d'euros de la clause libératoire de Jan Oblak. Mais le Slovène a décliné cette offre; il ne souhaitait pas rejoindre Chelsea. Au passage, le Times indique qu'en restant fidèle à l'Atlético, le gardien a obtenu une belle revalorisation salariale.

Econduits par Oblak, les Blues se sont finalement rabattus sur Kepa Arrizabalaga, dont la clause à la Real Sociedad n'était "que" de 80 millions d'euros.

N.B