RMC Sport

Mercato: la Juventus et l'épineux cas de la promesse nord-coréenne Han Kwang-song

Han Kwang-Song

Han Kwang-Song - Capture Instagram AC Perugia

Jeune ailier international nord-coréen, Han Kwang-Song se révèle en deuxième division italienne, au point d'être courtisé par la Juventus. La nationalité du joueur de 19 ans pose problème en raison du contexte politique tendu.

Pendant que le jeune international nord-coréen Han Kwang-Song flambait en début de saison avec Pérouse, en deuxième division italienne, son pays d'accueil expulsait l'ambassadeur de Corée du Nord pour protester contre la politique d'armement nucléaire du dirigeant suprême Kim Jong-un. C'est dans ce contexte que la Juventus s'intéresse de très près à cet ailier de 19 ans selon la Gazzetta dello Sport. Prêté par Cagliari à Pérouse, Han Kwang-Song est estimé entre 10 et 12 millions d'euros par le club sarde, qui entretient d'excellentes relations avec le club turinois et pourrait conclure un transfert en vue de l'été prochain.

A lire aussi >> JO 2018: la Corée du Nord veut envoyer 230 pom-pom girls

Buteur en Serie A à 18 ans

Envoyé dans une académie de football barcelonaise dès l'âge de 13 ans, Han ne s'éternise pas pour sa première expérience européenne. Quelques années plus tard, ce dribbleur à l'aise des deux pieds brillera lors du Mondial U17. De quoi gagner le droit à une nouvelle chance sur le Vieux Continent au début de l'année 2017. Après un essai concluant, Cagliari le recrute en mars. Un mois plus tard, Han Kwang-Song fait déjà ses débuts en Serie A. Il ne lui faut qu'une quinzaine de minutes de jeu pour devenir le premier Nord-Coréen à marquer dans le championnat italien grâce à une tête à bout portant contre le Torino et le gardien international anglais Joe Hart. Le natif de Pyongyang termine la saison avec cinq bouts de matchs au compteur.

A lire aussi >> JO 2018: les athlètes nord-coréens hébergés sur un bateau de croisière?

Pour ce qui est de son compte en banque, c'est plus flou. Cagliari affirme payer le joueur mais la grande majorité de sa rémunération serait envoyée au pays. La loi nord-coréenne impose en effet à ses citoyens travaillant à l'étranger d'envoyer leurs salaires à leur gouvernement. Cagliari contribuerait donc à financer un pays "ennemi" de l'Italie.

Interdit de passage TV

Si Han Kwang-Song appartient toujours au club sarde, il se met en évidence un échelon plus bas depuis l'été dernier. Prêté à Pérouse, qui évolue en milieu de tableau de Serie B, il a déjà été titularisé 15 fois. Les statistiques suivent pour celui qui est souvent aligné au poste d'ailier gauche ou d'avant-centre puisqu'il totalise sept buts et trois passes décisives. Auteur d'un triplé lors de la première journée puis de deux autres buts rapidement, il avait d'ailleurs été invité sur le plateau de La Domenica Sportiva, une émission de la télévision publique transalpine, fin septembre.

"Je vous présente mes excuses car je suis seul ce soir. […] Le garçon est ici, à Milan, mais il est resté dans sa chambre d’hôtel. Il est jeune et il ne s’est pas senti suffisamment à l’aise pour venir", avait d’abord expliqué le président de Pérouse, Massimiliano Santopadre. Ce dernier a ensuite raconté à la Stampa que le jeune joueur avait reçu un coup de fil d’un responsable nord-coréen lui interdisant d’aller s’exprimer devant les caméras. Une conversation qui avait "apeuré" celui qui n'est pas le seul Nord-Coréen de l'équipe de Pérouse. Le club de Serie B compte dans son effectif Choe Song-hyok, un autre grand espoir de la péninsule, récupéré auprès de la Fiorentina après que la Viola a libéré le joueur pour des raisons politiques selon le Daily Mail.

VIDEO - Un coup franc "missile pleine lucarne" des 35 mètres en Afrique du Sud

ADS