RMC Sport

Mercato: le gros appel du pied de Rami aux clubs de Ligue 1

Adil Rami

Adil Rami - ICON

Dans un entretien accordé ce dimanche au Parisien, Adil Rami revient sur ses débuts compliqués à Fenerbahçe où il joue très peu. A 34 ans, le champion du monde n’exclut pas de rester dans le club turc. Mais désireux d’avoir du temps de jeu, il ne se ferme aucune porte. Et surtout par celle qui mène à un retour en Ligue 1.

"Je suis toujours joueur de foot." Une piqûre de rappel s’imposait pour Adil Rami. Licencié par l’Olympique de Marseille, le défenseur central sacré champion du monde en 2018 avait trouvé un nouveau challenge à Fenerbahçe. Mais plombé par un premier match catastrophique (il est sorti à la mi-temps) et une condition physique insuffisante, il a finalement très peu joué sous les ordres de son entraîneur Ersun Yanal (5 matchs). "Je ne suis pas d’accord avec le choix du coach mais je le respecte", assure l’ex-Lillois dans les colonnes du Parisien.

"Pourquoi pas la France pour une revanche?"

Face à cette situation, Rami n’a qu’un seul désir, jouer. "Je suis bien physiquement, bien dans ma tête, rappelle-t-il. J’ai 34 ans mais j’ai la chance d’être arrivé tard dans le football. (…) Je demande plus de temps de jeu. Je sais que je peux apporter plus à cette équipe de Fenerbahçe."

Il pense à l'Euro 2020

Mais comme annoncé le 7 janvier par RMC Sport, l’avenir du défenseur s’écrit sans doute ailleurs qu’en Turquie. Si la MLS est une destination "possible", un retour en Ligue 1 l’est aussi. "Avec mon entourage, on écoute. On reçoit beaucoup d’appels du Golfe, par exemple. Pourquoi pas la France pour une revanche? Cela me plairait de montrer que je suis encore là, dans mon pays. Rien n’est impossible, je continue à rêver alors pourquoi pas viser l’Euro 2020… Je n’ai pas l’ambition de jouer en Ligue 2. Je suis un vrai leader. Je peux apporter à une défense. J’entends les critiques et j’ai envie de les faire mentir." Reste à savoir s'il y a des candidats...

ABr