RMC Sport

Nantes autorisé à recruter… jusqu’au 28 juin

Franck et Waldemar Kita

Franck et Waldemar Kita - -

Interdit de recrutement, le FC Nantes a obtenu le feu vert (suspensif) du Tribunal fédéral suisse après avoir fait appel de la décision du TAS. Mais seulement… jusqu’au 28 juin ! Une petite bouffée d’oxygène que compte bien exploiter les Canaris, sans pour autant se précipiter.

C’est un immense ouf de soulagement qui a retenti ce vendredi en Loire-Atlantique. Interdit de recrutement pendant un an par le TAS, conformément à une décision prise par la FIFA, suite au litige autour du transfert d’Ismaël Bangoura*, le FC Nantes a vu l’appel interjeté auprès du tribunal fédéral suisse prendre un caractère suspensif… lui permettant donc d’entrer dans la danse du mercato. « Je tiens à préciser, a tout de suite tempéré au micro de RMC, dans Larqué Foot, le directeur général du club, Franck Kita, fils du président Waldemar. On peut recruter aujourd’hui jusqu’au 28 juin. On saura seulement à cette date si on peut recruter jusqu’à la fin du mercato. » Sans risque de voir un transfert entériné durant cette période devenir caduque en cas de maintien de la suspension. « Une fois qu’on a homologué le contrat des joueurs, il est homologué. Même si au 29 juin, on ne peut plus recruter, leurs contrats sont homologués. »

Nantes, promu en Ligue 1, va donc pouvoir s’activer. Sans se ruer non plus à la chasse à la bonne affaire. « Il va falloir aussi un peu s’activer, sans non plus se précipiter, insiste Franck Kita. Il ne faut pas faire n’importe quoi. On veut s’appuyer sur notre groupe actuel, qui est très bon. On veut inclure nos petits jeunes du centre de formation. Et on sera un petit peu attentif à ce qui se passe sur le marché. Mais ça ne sert à rien de prendre des joueurs pour prendre des joueurs. » Les Canaris ont retenu les leçons du passé. Interdite ou non de recrutement, la Maison Jaune n’avait en tout cas pas attendu la bonne nouvelle du jour pour plancher sur la saison à venir. « On a des pistes, confirme Franck Kita. On regardait les deux scénarios. On cherche à prendre au moins un joueur par ligne. Johan Audel ? Non, on n’en a jamais parlé. Damien Perquis ? C’est un joueur d’expérience, intéressant mais il est blessé actuellement. Alors ce n’est pas d’actualité. »

Franck Kita : « Rester humble »

Le ton est calme, posé. Le directeur général nantais ne tremble pas au moment d’évoquer la situation de Filip Djordjevic, qui ne manque pas de sollicitations. « Il est sous contrat jusqu’en 2014. Il n’y a pas de propositions pour le moment ». Et en substance, on aura bien compris le message canari : Nantes ne souhaite pas se séparer de son meilleur buteur de la saison dernière (20 buts). Ni faire rêver injustement son public.

« Vous aurez peut-être quelques noms la semaine prochaine… On reste un promu, rappelle Franck Kita. Ça fait 4 ans qu’on est en Ligue 2. Il faut rester humble. Si on finit 17e, ce sera une excellente saison. On a prolongé les deux Vénézuéliens (le défenseur Gabriel Cichero et le milieu offensif Fernando Aristeguieta. Par la suite, on va se montrer attentif. On va essayer de voir s’il y a des joueurs en prêt, des joueurs libres. On va faire avec nos moyens. » Devenus sensiblement palpables ce vendredi.

*L’international guinéen, encore sous contrat à Al Nasr (Dubaï) en janvier 2012, aurait été incité par Nantes à rompre son contrat pour faciliter son transfert.

A lire aussi

Nantes peut recruter

L'actu de la Ligue 1

L'actu du mercato

A.D