RMC Sport

Nantes: la liste impressionnante des entraîneurs de l’ère Kita

Alors que la saison 2019-2020 de Ligue 1 n’a pas encore commencé, Vahid Halilhodzic s’apprête déjà à quitter son poste d’entraîneur du FC Nantes. La faute notamment à ses relations tendues avec Waldemar Kita. Le président nantais devrait donc connaître un quinzième changement sur le banc en douze ans.

Waldemar Kita ne s’est jamais entendu avec ses entraîneurs. Le président de Nantes, qui a repris le club en août 2007, a déjà connu quatorze changements en douze années de présidence. Un quinzième changement semble même se profiler puisque Vahid Halilhodzic devrait passer son tour dès ce vendredi. La faute à des relations tendues qu’il entretient avec l’homme d’affaires franco-polonais.

Seul Michel Der Zakarian semble avoir trouvé grâce à ses yeux, puisqu’il est le seul à être resté plus d’une saison en poste (2007-2008, 2012-2016). Pourtant, quand Kita est arrivé, le coach d’origine arménienne était déjà en poste et il avait bien failli prendre la porte. Si l’actuel technicien de Montpellier avait réussi à maintenir les Canaris dans l’élite, il s’était pourtant fait limoger, à la surprise générale, après trois journées disputées lors de la saison suivante.

Der Zakarian est parti fâché

Christian Larièpe puis Elie Baup ont ensuite été remerciés, alors que le club est redescendu en Ligue 2. Gernot Rohr, puis Jean-Marc Furlan ne sont restés guère plus longtemps. Baptiste Gentili a ensuite réussi à sauver le club de la relégation en National, avant d’être relayé par Philippe Anziani puis Landry Chauvin. Finalement, Michel Der Zakarian a été rappelé en 2012. Là encore, sa mission était de refaire monter le FC Nantes en première division. Une mission réussie avec succès.

Si Der Zakarian est donc resté en poste jusqu’en 2016, ses relations avec son président n’ont cessé de se rafraîchir. Lors de son dernier match, alors qu’il s’apprêtait à partir libre, Michel Der Zakarian a souhaité lire un mot de remerciements pour les supporters mais ses propos ont été rendus inaudibles par une musique d’ambiance. Un incident qui serait signé Waldemar Kita. Quand il est arrivé en poste en mai 2016, René Girard a été particulièrement critiqué pour son style jugé trop défensif.

Après 15 journées, Philippe Mao est venu assurer l’intérim, avant que Sergio Conceição ne lui succède en décembre 2016. Finalement, le technicien portugais, qui venait de prolonger son contrat jusqu’en 2020, a plié bagages avant le début de l’exercice suivant. Claudio Ranieri l’a donc remplacé mais l’Italien n’est également pas resté plus d’une saison (2017-2018).

Miguel Cardoso, qui a suscité un grand enthousiasme à son arrivée en juin 2018, a pourtant également été remercié prématurément, avant donc d’être remplacé par Vahid Halilhodzic, en octobre 2018. Les relations entre Kita et ses entraîneurs n’ont jamais été au beau fixe. Mais rien à voir avec Maurizio Zamparini. L’ancien président de Palerme a changé 36 fois d’entraîneurs en seulement 14 ans et demi. Waldemar Kita a encore de la marge.

MM