RMC Sport

FC Nantes: Halilhodzic a trouvé un accord pour quitter le club

Vahid Halilhodzic

Vahid Halilhodzic - AFP

Ouest-France assure que le départ de Vahid Halilhodzic est entériné du côté du FC Nantes. Une information confirmée par l'AFP. Le technicien franco-bosnien, légende du club, va quitter son poste dès vendredi, à l’issue d’un match de préparation contre le Genoa (20h).

L’histoire entre le FC Nantes et Vahid Halilhodzic va donc s’arrêter précocement. Ancien attaquant légendaire des Canaris (1981-1986), le Franco-Bosnien de 67 ans, était pourtant sous contrat jusqu’en juin 2020. Mais selon Ouest-France, il n’ira pas au-delà de la journée de vendredi, et le match de préparation, contre le Genoa (20h). Une décision confirmée par l'AFP qui évoque un accord trouvé avec Waldemar Kita pour son départ.

Tout s'est finalement réglé jeudi après-midi au Pouliguen, là où les joueurs du FC Nantes se trouvent en stage depuis le début de semaine: Waldemar Kita s'est déplacé depuis Paris pour s'entretenir avec son entraîneur. Le technicien franco-bosnien et le propriétaire du club sont finalement tombés d'accord pour un divorce déjà consommé depuis plusieurs mois. Selon un membre de la direction, Halilhodzic, 67 ans, a confirmé sa volonté de quitter son poste et démissionné. Il ne touchera donc pas les émoluments correspondant à sa dernière année de contrat qui lui assurait un salaire mensuel de 200.000 euros. Il aura le droit à un hommage auprès du public puisqu'il va donc diriger ce vendredi le dernier match de préparation des Canaris au stade de la Beaujoire contre le Genoa (20h).

14 entraîneurs différents sous l'ère Kita

La décision, actée donc après cet ultime rendez-vous ce jeudi, semblait inéluctable, tant les rapports étaient devenus tendus entre le clan Kita et l’entraîneur nantais, revenu le 2 octobre dernier pour le maintenir en Ligue 1. Affecté par la disparition d’Emiliano Sala, Coach Vahid a depuis multiplié les désaccords avec la direction nantaise, sur fond d’absence d’échanges durant le mercato, où il avait souhaité "huit ou neuf joueurs, la plupart titulaires". La déclaration, effectuée après une défaite en match amical, avait notamment braqué son futur ex-vestiaire. Et acté sans doute son départ à venir. Le 13e pour un entraîneur, déjà, sous l’ère Waldemar Kita. En moyenne, les entraîneurs restent neuf mois en poste depuis la prise de poste du dirigeant franco-polonais.

À cette heure, l’avenir de son staff (Cyril Moine et Patrick Collot) n’a pas été mis en péril. Le nom de son successeur n’a pas filtré mais pourrait venir des équipes de jeunes du FCN. Selon 20 Minutes, Stéphane Ziani, en charge des U19 nantais, devrait être choisi. A moins que Philippe Mao ne revienne assurer un intérim. Quant à Halilhodzic, son nom circule du côté de la sélection du Maroc, délaissée par Hervé Renard. La fédération nord-africaine livrera sa décision lundi.

PL avec AFP