RMC Sport

Nice: Fournier confirme le prix "raisonnable" de Schneiderlin

International français (15 sélections), Morgan Schneiderlin va quitter Everton pour Nice. Julien Fournier, directeur du football, confirme son arrivée ainsi que celle du Rémois Hassane Kamara.

Nice ne perd pas de temps pour son mercato. Après le Brésilien Robson Bambu (8 millions d’euros, Athletico Paranaense) et le jeune Autrichien Flavius Daniliuc (Bayern Munich), deux autres joueurs sont sur le point de s’engager avec le club azuréen. L’international français Morgan Schneiderlin (30 ans, 15 sélections) quitte Everton et Hassane Kamara arrive en provenance de Reims.

"Pour Morgan, il manque une petite signature d’Everton, qui est quand même importante, a expliqué Julien Fournier, le directeur du football de Nice, ce dimanche sur Europe 1. Ça devrait se faire. Il a passé la visite médicale avec succès. Je pense qu’il devrait s’engager avec nous dès demain (lundi). Quant à Hassane Kamara, on a effectivement échangé avec Reims, avec qui on a d’excellents rapports. La négociation s’est extrêmement bien passée. Il devrait lui aussi nous rejoindre pour passer la visite médicale demain. Selon toute vraisemblance, cela devrait être deux nouveaux joueurs de l’OGC Nice."

"Il y aura peut-être encore une ou deux arrivées"

Deux transferts qui ne vont pas peser trop lourd pour l’OGC Nice, détenu par la société Ineos du milliardaire britannique Jim Ratcliffe. Pour Hassane Kamara, le club niçois va débourser environ 4 millions d’euros. Et pour Morgan Schneiderlin, c’est également une bonne affaire. "L’indemnité de transfert est raisonnable, puisqu’elle oscillera entre 2 et 4 millions d’euros, confirme Julien Fournier. On n’a pas besoin de dépenser des sommes folles pour se renforcer. Morgan va donner beaucoup de stabilité et apporter du caractère à cette équipe. C’est vraiment l’axe central de notre mercato cet été. C’est le plus difficile."

Un mercato qui n’est pas terminé sur la Côte d’Azur. "On a été assez actif dans cette première partie de mercato. Il y aura peut-être encore une ou deux arrivées, annonce Julien Fournier. Ensuite, il s’agira aussi d’effectuer quelques ventes parce que ça ne sert à rien d’avoir un effectif pléthorique. Quand on prend un joueur, on veut être sûr de lui faire la place. Il faudra aussi qu’il y ait des départs pour qu’il y ait de nouvelles arrivées ensuite."

LP