RMC Sport

OM : Batshuayi veut rester mais…

Présent en conférence de presse ce samedi, Michy Batshuayi a clamé son « amour » pour l’OM et répété son intention de rester à Marseille la saison prochaine. Problème, Vincent Labrune compte sur l’argent de sa vente pour renflouer les caisses du club.

C’est une déclaration d’amour qui devrait ravir les fans de l’OM. Mais peut-être un peu moins Vincent Labrune. Présent ce samedi en conférence de presse, Michy Batshuayi a clamé haut et fort son intention de poursuivre son aventure à Marseille la saison prochaine. « Pour moi, l’avenir, c’est à l’OM parce que je m’y plais bien, il y a un magnifique stade, beaucoup de bons joueurs que j’aime bien, a confié le Belge. Il y a beaucoup d’amour et j’ai envie de rester. Je suis amoureux du club. Je préfère partir en marquant les esprits. Je trouve que mon histoire avec l’OM est encore loin d’être finie. »

Titulaire indiscutable au poste d’avant-centre depuis le début de saison, Batshuayi est le meilleur buteur du club avec 13 buts en L1 et quatre en Ligue Europa. Ces bonnes statistiques ne lui ont toutefois pas épargné les critiques du public et de Michel, son entraîneur, au sujet de ses nombreuses occasions ratées. Mais malgré cela, le Belge se sent bien au club : « Je les comprends car je suis un joueur beaucoup aimé, donc quand je ne suis pas à 100% c’est logique que des personnes soient un peu dures avec moi mais ne vous inquiétez pas, les critiques je les prends du bon côté. C’est sûr que ça fait mal, ce n’est pas plaisant à lire ni à écouter mais ça fait progresser, tu n’as pas le choix. »

Michel veut le garder

Cette sortie de Batshuayi fait écho à celle de Benjamin Mendy mercredi, lorsque le latéral gauche avait déclaré que « partir n'est pas du tout sa priorité ». Michel, qui planche déjà sur son effectif de la saison prochaine, aimerait en tout cas garder ces deux jeunes joueurs. « J'aimerais qu'ils restent à l'OM, pour que l'équipe s'améliore, explique le coach marseillais. Et j'ajoute que si le club a l'intention de les vendre ou s'il y a un acheteur, l'idéal serait de les vendre, mais qu'ils soient prêtésdans la foulée à l'OM car ils vont s'améliorer ici. Ils sont en phase d'apprentissage. Je ne voudrais pas qu'ils partent pour ne pas jouer dans leur nouveau club, ou pour revenir après plus tard, ce qui peut arriver. C'est une bonne option pour des jeunes joueurs en phase d’apprentissage, qu'ils continuent de jouer et d'apprendre. Et ça, j'en parle souvent avec eux. » 

La plus grosse vente de l’histoire du club ?

Seul « hic », Mendy et Batshuayi, qui ont respectivement prolongé jusqu'en 2019 et 2020, sont considérés comme les deux plus grosses valeurs marchandes de l'OM. Les dirigeants marseillais assument totalement le fait qu'il faudra les vendre, sûrement dès cet été, en cas d'offre qui ne se refuserait pas. Vincent Labrune est ainsi persuadé qu'il peut réaliser avec Batshuayi le plus gros transfert de l'histoire de l'OM car certains clubs (anglais notamment) seraient prêts à offrir près de 40 millions d’euros. Vu les finances actuelles du club, on voit mal comment l’OM pourrait se permettre le luxe de se passer d’une telle indemnité de transfert. Mais dans l'entourage du joueur, on explique que « l'amour de Michy pour l'OM est très sincère et que ce n'est pas en aucun cas une position de circonstances car Michy ne réfléchit pas en terme de business ». En gros, si Michy est ferme et ne veut absolument pas partir, il ne partira pas! 

Michy a dit à Labrune qu'il voulait rester

Selon nos informations, Michy Batshuayi a d'ailleurs précisé à Vincent Labrune, lors de la récente prolongation de son contrat, que « s'il prolongeait, c'était dans l'optique de rester au moins une saison de plus à l'OM ». « Sinon, il n'aurait pas signé », précise un proche de l'attaquant belge. Une position qui diffère de la version présidentielle, selon laquelle « il y aurait justement un deal entre Labrune, le joueur et son agent pour vendre Batshuayi après sa deuxième saison à l'OM en cas d'offre qui ne se refuse pas ».

Le cas Michy pourrait donc mettre dans l'embarras le président de l'OM, même si Labrune entretient de très bonnes relations avec l'agent de Batshuayi, ce qui faciliterait les choses s’il fallait convaincre le joueur de partir dans l'intérêt du club et de ses finances. Décidément, le dossier Batshuayi rappelle vraiment celui de Didier Drogba, quand Christophe Bouchet l'avait vendu à Chelsea en 2004, contre la volonté de l'attaquant de l'OM. Cet été, qui aura le dernier mot ?

la rédaction avec Florent Germain