RMC Sport

OM: Strootman avoue être poussé dehors

Comme annoncé par RMC Sport, l’OM ne compte plus sur Kevin Strootman. Le milieu de terrain le confirme lui-même dans la presse néerlandaise, mais ne veut pas partir en prêt.

Où jouera Kevin Strootman la saison prochaine ? L’OM espère que ce ne sera pas sous ses couleurs… Comme annoncé par RMC Sport le 25 mai, le club marseillais est très déçu de son rendement, alors que son salaire est XXL. Jacques-Henri Eyraud a donc clairement fait comprendre au joueur néerlandais de 29 ans que l’OM ne s’opposerait pas à son départ, même en prêt. Une volonté que confirme l’intéressé auprès du média néerlandais Algemeen Dagblad.

"Dans une discussion avec le président, on m’a dit que j’étais très cher et difficile à conserver sans Ligue des champions. Ils veulent se débarrasser de moi, explique Kevin Strootman. J’ai signé un contrat de cinq ans l’été dernier et Marseille a payé à l’époque un prix très élevé à la Roma (25 millions d’euros, ndlr). Nous devons attendre de voir ce que propose le marché. Il me reste quatre années de contrat (jusqu’en 2023)."

Strootman veut rester ou être vendu

Reste à savoir qui pourrait être intéressé par Kevin Strootman, recruté l’été dernier avec un salaire très, très conséquent. Le PSV Eindhoven serait sur les rangs, mais le milieu de terrain international (43 sélections) ne compte pas revenir au pays. Et il n’a pas vraiment l’intention d’être seulement prêté à un autre club, alors que Rudi Garcia, qui l’avait fait venir à l’OM, est parti et a été remplacé par André Villas-Boas. 

"Vous ne signez pas dans un club pour cinq ans avec l’objectif de partir au bout d’un an, assure Kevin Strootman. Je veux vraiment rendre la confiance qui m’a été accordée, rester et vivre une meilleure deuxième saison. Mais encore une fois, il faut avoir cette chance. Marseille a également des choses à gérer avec les règles du fair-play financier de l’UEFA. Je n’ai pas pensé à un retour en Eredivisie (le championnat néerlandais, ndlr). Et ma préférence n’est pas un prêt. Je préfère une vente."

LP