RMC Sport

Planté : « Je rejoins un club mythique »

Après six années de bons et loyaux services à Caen, Planté rejoint l'AS Saint-Etienne.

Après six années de bons et loyaux services à Caen, Planté rejoint l'AS Saint-Etienne. - -

Après six années passées à garder les buts du Stade Malherbe de Caen, relégué la saison prochaine en L2, Vincent Planté rejoint à 29 ans Saint-Etienne. Le joueur passe sa visite médicale lundi.

Vincent Planté, vous allez être mis en concurrence avec Jérémie Janot. Un challenge qui ne vous fait pas peur ?
Ce n’est pas quelque chose qui m’effraie. Je cherche une progression. Je n’ai pas eu les garanties comme quoi je jouerai, mais c’est aussi bien comme ça, parce qu’il faudra gagner ma place. Je connais Jérémie Janot, ses qualités de joueur, c’est un compétiteur. Celui qui jouera, ce sera bien pour lui, mais il faudra que ce soit un plus pour le club.

A 29 ans, était-ce le moment de passer un cap ?
Ça fait six que je suis au Stade Malherbe. J’ai vécu des choses très heureuses et très tristes à Caen. Je voulais rejoindre un club de l’élite, à laquelle appartient Saint-Etienne, même si les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous. Mais d’une saison à l’autre, le parcours d‘un club ne se ressemble pas, regardez le PSG et l’OM.

On vous attendait à Bordeaux, comment se sont déroulées les discussions avec les Verts ?
Ça s’est passé en début de semaine. Les dirigeants de Saint-Etienne ont appelé mon avocat, qui connaissait mes conditions, il a tout fait en direct avec eux. C’est allé très vite avec le président Fortin.

N’est-ce pas quand même un déchirement de quitter Caen relégué en L 2 ?
Ça me fait mal de partir avec le club en L2. Le Stade Malherbe a le potentiel pour jouer en L1. La descente s’est jouée bien avant le dernier match. On aurait du prendre des points à Saint-Etienne et à Auxerre.

Que représente Saint-Etienne pour vous ?
C’est une équipe mythique, c’est la finale des « poteaux carrés », un club avec des supporteurs qui sont toujours derrière leurs joueurs.

La rédaction-After Foot (J. Sillon)