RMC Sport

PSG: Anelka assure n'avoir "aucun conseil à donner" à Mbappé

Après la publication d'une lettre ouverte dans laquelle il invitait Kylian Mbappé à quitter le PSG, Nicolas Anelka a fait une petite mise au point sur les réseaux sociaux: selon lui, il n'y a eu ni lettre ouverte, ni conseil. Juste un avis déformé.

Nicolas Anelka est irrité. Après la publication ce lundi par The Athletic d'une lettre ouverte - du moins un article présenté comme tel - dans laquelle il invite Kylian Mbappé à quitter le PSG pour remporter un jour le Ballon d'or, l'ancien international français a poussé un petit coup de gueule sur Instagram, et donné une autre version de l'histoire.

Selon lui, sa lettre ouverte n'en est pas une, puisqu'il aurait seulement répondu à des questions d'un journaliste. Et surtout, le fond de son message aurait été déformé.

"J'ai dit il y a quelques semaines qu'il n'était pas obligé de partir de Paris pour gagner la Ligue des champions, ce n'est pas pour dire le contraire aujourd'hui."

"De 'un jour il faudra qu'il se mesure aux autres dans un autre championnat', c'est devenu 'il faut qu'il parte du PSG à la fin de son contrat en 2022', s'agace Anelka dans une succession de messages. Si je dois m'adresser à Kylian directement, j'ai un téléphone! Je n'ai aucun conseil à donner à Kylian... Il est assez grand pour savoir ce qu'il a à faire, j'ai juste répondu aux questions du journaliste et j'ai employé la 3e personne! Donc moi, Nicolas Anelka, je vais écrire une lettre ouverte à un joueur?"

La mise au point de Nicolas Anelka
La mise au point de Nicolas Anelka © Instagram/nicoanelka39

Et de revenir sur cette histoire de départ du PSG: "Un jour, il partira pour se confronter aux meilleurs, veut croire Anelka. Mais ne mettez pas de date à ma place! Dans cette interview, mon avis a été transformé en conseil. J'ai dit il y a quelques semaines qu'il n'était pas obligé de partir de Paris pour gagner la Ligue des champions, ce n'est pas pour dire le contraire aujourd'hui." Avec un peu d'ironie pour terminer: "La prochaine fois, je vais lui envoyer une carte postale aussi!"

C.C.