RMC Sport

Ricardo Rodriguez, Evra... : quel latéral gauche pour l'OM et l'OL ?

Ricardo Rodriguez (Wolfsburg)

Ricardo Rodriguez (Wolfsburg) - AFP

À dix jours de la clôture du marché des transferts, l'OM et l'OL semblent activement à la recherche d'un latéral gauche. Prometteurs, expérimentés ou paris à tenter, voici quelques prétendants qui pourraient combler les attentes des deux Olympiques.

Evra, l'expérimenté

Trente-cinq ans au compteur, un palmarès qui force le respect (21 titres décrochés au total) et une expérience conséquente acquise au fil d'une riche carrière. Si l'OL s'est renseigné sur Patrice Evra (selon L'Equipe), c'est parce que le défenseur français pourrait apporter son vécu à un groupe rhodanien jeune et insuffler une nouvelle dynamique dans le vestiaire grâce son aura naturel. Aussi, l'ex-Red Devil, auquel il ne reste plus que six mois de contrat à la Juve, présente l'avantage de ne pas représenter un choix coûteux. Au regard de tous ces paramètres, "Tonton Pat'" a donc tout d'une bonne affaire à saisir. 

A lire aussi >> Le live mercato du 21 janvier

Rodriguez, le réputé

Si son nom n'est pas familier à la Ligue 1, les plus férus de Bundesliga le décrivent comme l'une des valeurs sûres à son poste outre-Rhin. Débarqué à Wolfsburg en 2012, l'international suisse (45 sélections) est un latéral gauche complet. Solide défensivement et dans les duels, incisif offensivement et techniquement habile, Ricardo Rodriguez a de nombreuses qualités à faire valoir. Sous contrat jusqu'en juin 2019 avec son club allemand, celui qui a été formé au FC Zürich a une clause libératoire fixée à 22 millions d'euros. Un montant qui ne découragerait les dirigeants marseillais, très intéressés par le profil du gaucher de vingt-quatre ans selon L'Equipe. 

A lire aussi >> Mercato : Chelsea, le PSG, la Juve et la Roma veulent Kessie

Shaw, la pépite à relancer

José Mourinho l'a lui même admis en conférence de presse récemment, Luke Shaw traverse "une période difficile" à Manchester United. Critiqué pour sa condition physique, blessé et rarement convaincant en début de saison, le jeune anglais (21 ans) a reculé dans la hiérarchie de son poste en passant derrière Darmian et Blind. Le Mancunien n'en reste pas moins comme l'un des plus grands espoirs du football britannique et son fort potentiel ne souffre d'aucune contestation. Reste désormais à savoir si l'OM et l'OL auraient suffisamment d'arguments pour le convaincre de quitter le pays de Sa Majesté. 

Gaya, la promesse valencienne

L'Espagne l'a d'ores et déjà désigné et érigé comme le successeur de Jordi Alba. Du haut de ses 21 ans, José Luis Gaya ne laisse pas insensible en Europe. Le PSG et Arsenal l'auraient approché ces deux dernières années. En vain. Formé au FC Valence, il se distingue avant tout par un volume de jeu remarquable et une activité incessante, à la fois défensivement et offensivement. Le gaucher possède en outre la possibilité de dépanner au poste de milieu gauche où son rendement s'avère tout aussi probant. Sur le papier, l'espoir ibérique a peut-être le profil de la recrue idéale. 

Maxwell, la surprise

Et si la panacée de l'OM et l'OL se trouvait finalement dans notre chère Ligue 1 ? À trente-cinq ans, Maxwell est au crépuscule de son aventure avec le PSG et transmet progressivement le flambeau à Kurzawa. Si le Brésilien vit sa dernière saison au sein du club de la capitale, il prouve encore être l'un des joueurs les plus performants à son poste quand Unai Emery fait appel à lui. Un latéral technique, rarement décevant et dont le vécu serait une plus-value non négligeable. Bruno Génésio et Rudi Garcia ne diraient sans doute pas non pour enrôler l'ancien Barcelonais. 

A lire aussi >> PSG : en fait, Zlatan Ibrahimovic était le plan B de Leonardo

A lire aussi >> C’est confirmé, Evra était le vrai leader des Bleus pendant l’Euro 2016