RMC Sport

Rudi Garcia, les raisons d’une éviction

-

- - -

Alors que Paul Le Guen s’apprêter à prendre la succession de Rudi Garcia au LOSC, retour sur un limogeage inattendu.

Le sort de Rudi Garcia est donc scellé. Celui qui a mené le Losc à la cinquième place du championnat, synonyme d’Europa League, regardera jouer les Dogues devant sa télévision. Alors qu’il lui reste une année de contrat, les derniers détails de son départ sont en passe d’être réglés. Licencié, Rudi Garcia va quitter le Nord. Un vrai coup de tonnerre. Comment en est-on arrivé là ?

Malgré une saison réussie, le LOSC n’a pas été épargné par les conflits internes. Au cœur de ces tensions : Rudi Garcia. Tout au long du championnat, le successeur de Claude Puel a entretenu des rapports tendus avec Xavier Thuilot, le directeur général, très proche du président Michel Seydoux. Un clash récent aurait sonné le glas de son aventure dans le Nord. Si les causes exactes de ce divorce restent floues, il semble que Rudi Garcia paie ses relations conflictuelles avec certains membres du staff lillois, et notamment avec Pascal Planque, l’entraîneur de la réserve. Mais ce n’est pas tout. L’ex-coach nordiste s’est aussi froissé avec une partie du vestiaire. En froid avec Grégory Tafforeau et Nicolas Fauvergue, Rudi Garcia a mis à l’écart son gardien Grégory Malicki à quatre journées de la fin du championnat. Une décision durement ressentie par le groupe lillois.

En marge de ces tensions, un lobby pro-Le Guen a pu précipiter la décision du président Seydoux. Libéré de ses engagements avec le PSG, "PLG" est en effet tout proche, aujourd’hui, de s’engager avec le Losc. En coulisse, il se murmure que les services de Rudi Garcia auraient été indirectement proposés au club de la capitale (mais aussi à Rennes), lorsque le poste de Paul Le Guen fut laissé vacant. Info, intox ? Si cette information était avérée, nul doute que les dirigeants lillois ont pu s’en servir pour pousser l’ancien coach du Mans vers la sortie. En attendant, le club garde le silence sur cette affaire.

Aurélien Brossier (RMC Sport)