RMC Sport

Tottenham, c’est flou pour Lloris

Hugo Lloris

Hugo Lloris - -

Alors que l’équipe de France se retrouve ce lundi à Clairefontaine pour préparer ses deux matchs contre la Finlande et la Biélorussie, le capitaine des Bleus ne sait pas s’il sera titulaire dans son nouveau club, à Tottenham.

Hugo Lloris aurait pu s’attendre à un accueil plus chaleureux de la part de son nouvel entraineur. Samedi, au moment où le capitaine de l’équipe de France faisait ses adieux au public de Gerland, André Villas-Boas, le manager de Tottenham, soutenait publiquement Brad Friedel, auteur d’un gros match dans les cages des Spurs face à Norwich (1-1). Sur la pelouse de White Hart Lane, l’Américain de 41 ans, aux 307 matches de rang en Premier League, a sauvé la baraque des Londoniens. Le Portugais, qui n’a obtenu que deux points après trois journées à la tête des Spurs, n’a pas manqué de renvoyer l’ascenseur à son vieux gardien. « Brad mérite de garder sa place actuellement, a déclaré Villas-Boas. Il le mérite au regard de tout ce qu’il a réalisé durant la préparation et pour tout ce qu’il a fait en Premier League. »

Lloris débarque-t-il en Angleterre pour être n°2 ? Le message envoyé par l’ex-homme fort de Chelsea à l’adresse du Français jette un doute sur la place qu’il entend lui réserver au sein de l’effectif des « Lys Blancs ». Interrogé, Eric Di Meco n’y voit pas une bonne nouvelle. « Ça me surprend et ça m’inquiète, indique le membre de la Dream Team RMC Sport. C’est une drôle de façon d’accueillir sa nouvelle recrue. Il est possible qu’il y ait un bras de fer avec la direction. Je ne me fais aucun souci sur les qualités d’Hugo, mais je m’interroge sur les intentions de Villas-Boas. » Une sortie à remettre tout de même dans son contexte. Le « Special Two » a vu son équipe sifflée par le public samedi après-midi.

Puel : « On va voir tout de suite qu’Hugo est le n°1 »

Il a demandé de la patience, mais après deux nuls et une défaite, les bookmakers anglais n’ont pas attendu pour faire du Portugais le premier entraineur de Premier League à prendre la porte. Sa cote de « sortie » était de 14/1 avant Norwich. Elle est passée à 6/1 après le match… Villas-Boas est sur un siège éjectable et il le sait. Sans l’Américain, Tottenham pouvait regagner les vestiaires à la pause avec un 3-0 dans les valises. Sa dette envers Friedel n’en est que plus grande. L’entraineur de Nice, Claude Puel, n’est pas inquiet. L’ancien coach de Lloris à l’OL pense « qu’Hugo va s’imposer naturellement quand on va le voir à l’entrainement puis par son état d’esprit, on va voir de suite qui est le n°1 ».

Steve Mandanda, sa doublure en équipe de France, lui souhaite « que du bonheur, de réussir, de faire de gros matches puis de gagner des titres avec sa nouvelle équipe. » Prochain rendez-vous contre Reading, après la trêve internationale. Face au promu, le faux-pas sera interdit. Pour les Spurs et encore plus pour Villas-Boas. Le Portugais va-t-il maintenir sa confiance à Friedel ou va-t-il lancer sa recrue à 10 M€ (+5 M€ de bonus) dans le grand bain de la Premier League ? « Il faut aussi penser à l’avenir et on a fait un bon recrutement avec Lloris », a dit Villas-Boas. Clin d’œil adressé au Frenchie ? Reste maintenant à savoir quand commencera le futur du Français outre-Manche.

Louis Chenaille (avec F.Ge., O.S.)