RMC Sport

Toulouse: Garande ferme la porte à un départ d'Adli, courtisé par l'OM

Courtisé par l'OM cet hiver, Amine Adli était titulaire lors de la victoire toulousaine face à Clermont (3-2) ce samedi. Son entraîneur Patrice Garande compte sur lui et le voit rester pour aider son club à monter en Ligue 1.

Il compte sur lui. Questionné ce samedi sur l’avenir d’Amine Adli, le jeune milieu offensif français (20 ans) pisté par l’OM, Patrice Garande s’est montré très clair. L’entraîneur de Toulouse n’imagine pas son joueur partir cet hiver.

"Il est très important pour nous, il a cette faculté à accélérer le jeu, à faire des différences en un contre un. Je parle tous les jours avec lui. On a parlé ce matin. C’est simple, ma relation est très claire avec lui. J’ai confiance en lui et il a la confiance de ses partenaires. A partir du moment où il me dit qu’il a envie d’être là, qu’il veut jouer la montée avec nous et que ce qui se passe autour ne le perturbe pas, je lui fais confiance et j’ai raison de lui faire confiance", a indiqué Garande en conférence de presse, après la victoire du Téfécé contre Clermont (3-2), lors de la 22e journée de Ligue 2.

"C’est un garçon qui aime le club et qui a envie de monter avec nous"

Comme expliqué par RMC Sport, Adli plaît tout particulièrement à Pablo Longoria, le directeur sportif marseillais, en quête d’un successeur à Morgan Sanson. Fin techniquement et doté d’une bonne vision du jeu, le natif de Béziers compile cinq buts et quatre passes décisives cette saison avec Toulouse, actuel deuxième de Ligue 2 derrière Troyes.

"Ce qui m’intéresse, c’est ce qui se passe dans le vestiaire. La vérité, c’est ce qu’on se dit entre quatre yeux. C’est un garçon qui aime le club et qui a envie de monter avec nous. Il a montré aujourd’hui à tout le monde son attachement au club. C’est un jeune joueur, il faut aussi le protéger par rapport à ça et lui expliquer certaines choses. Il doit sa réussite à son travail, son investissement et ses partenaires. Il franchit peut-être les étapes plus vite que la moyenne. C’est un garçon qui vit un truc fantastique avec nous et ses potes. Il a très envie que la fin de l’aventure se concrétise par une montée. Il sera temps ensuite de passer à son avenir", a souligné Garande.

Convaincu qu’Adli a le potentiel pour faire "une grande carrière", l’entraîneur toulousain lui conseille de ne pas se précipiter.

"Etre demandé par des grands clubs, c’est flatteur, mais il faut avoir les épaules pour entrer dans le vestiaire d’un grand club. Chez nous, il est aimé, adoré et protégé. On est aussi exigeant et il travaille. Il est dans une phase de progression, il est à l’écoute. Il va continuer de progresser. Il va jouer à Auxerre (mardi), puis à Troyes (6 février), puis à Bordeaux en Coupe de France (10 février)", a ajouté Garande, avec le sourire. Damien Comolli, président du TFC, attend au moins 15 millions d’euros pour son espoir.

RR avec WT