RMC Sport

Trézéguet est toujours un grand buteur

"J’ai encore dans la tête les paroles de Delio Onnis qui avait fait de David Trézeguet son chouchou. Il me disait que les meilleurs années pour un attaquant c’est de 25 à 35 ans. David est un plein dedans. C’est toujours un grand buteur. Marquer ça ne s’oublie pas. Un buteur c’est comme un drogué en manque. Il veut marquer mais après sa blessure, il va lui falloir forcément un peu de temps d’adaptation mais comme n’importe quel attaquant qui se trouverait dans ce cas précis à la suite d'une longue indisponibilité. Son avenir va s'éclaircir ou pas dans les quatre mois qui vont venir en fonction de ses prestations à la Juventus. On ne peut pas savoir ce qui va se passer, on n’est pas des fakirs. Entre David et Amauri, la Juventus va désormais avoir des problèmes de riches. Mais avec Trezeguet, l’entraîneur Ranieri a un vrai renard des surfaces et c’est une arme supplémentaire fabuleuse".