RMC Sport

Un club coréen s'excuse pour avoir installé des poupées gonflables dans les tribunes

Le club sud-coréen du FC Séoul s'est excusé après avoir installé des poupées gonflables dans les tribunes vides de son stade lors d'un match de championnat.

Le FC Séoul pensait avoir trouvé un moyen alternatif et original pour combler l'absence de public. Mais l'initiative a provoqué une polémique en Corée du Sud. Le club de la capitale avait décidé d'installer des poupées gonflables dans les tribunes à l'occasion de la réception du Gwangju FC (1-0) dimanche en championnat. 

Le club assure qu'il ne s'agissait pas de poupées sexuelles

Face à la controverse, le club a publié un communiqué pour faire état de ses "remords sincères" tout en précisant qu'il ne s'agissait pas de poupées sexuelles mais de mannequins normaux. Il indique avoir été rassuré à plusieurs reprises par Dalkom, la société qui fabriquait les mannequins, qu'il ne s'agissait pas de produits sexuels. 

Mais lors de la fourniture de ses produits pour le stade, Dalkom a réutilisé certains des mannequins qu'il avait précédemment fournis à une autre société, a déclaré le FC Séoul. Cette déclaration n'a pas répondu directement aux critiques sur la raison d'avoir choisi de travailler avec Dalkom, qui fabrique des poupées sexuelles, ni pourquoi presque tous les mannequins du stade étaient de conception féminine.

Le championnat (la K-League) a repris le 8 mai dernier à huis clos et plusieurs équipes ont tenté de recréer une atmosphère festive avec des drapeaux, banderoles ou des photos de fans. Dans son communiqué d'excuses, le FC Séoul a déclaré qu'il tentait d'ajouter "un élément de plaisir" à la rencontre avec les mannequins.

NC