RMC Sport

Un joueur d’Ipswich écarté à cause de... sa mère !

-

- - DR

Ainsley Maitland-Niles, Le joueur d’Ipswich Town prêté par Arsenal, peut en vouloir à sa mère. A cause d’un message vocal insultant l’entraineur de l’équipe de Championship (D2 anglaise), le jeune joueur a été écarté du groupe.

Comme la maman d’Adrien Rabiot, la mère d’Ainsley Maitland-Niles (18 ans) aime bien se mêler de la carrière de son garçon. Quoi de plus normal quand on est également l’agent de sa progéniture. Seulement, Jule Niles, la mère du joueur d’Ipswich Town (D2 Anglaise) prêté par Arsenal, est allée beaucoup trop loin en laissant un message vocal insultant l’entraîneur de l’équipe.

Etonnant quand on sait que son fils a joué 31 matches cette saison, donc ce n’est pas un problème de temps de jeu. En fait, le coach d’Ipswich Mick McCarty a refusé que le joueur se rende à la soirée de lancement du maillot des U19 de l’Angleterre, puisqu’ils avaient un match de milieu de semaine à préparer. Mais ça, Jule Niles ne l’a pas supporté.

« Son langage était dégoûtant et toxique »

Elle a donc laissé un message très virulent sur la boîte vocale de McCarty, lui reprochant de ne pas avoir laissé son fils aller à l’événement de l’équipe nationale. McCarthy était si choqué quand il a eu le message qu'il a demandé à son staff d’écouter avec lui « pour voir s’il n’était pas devenu fou ».

Une source proche du club a même confié que « son langage était dégoûtant et toxique » et qu’elle avait choqué l’entraineur. Un contenu si violent et menaçant que McCarty n’a pas repris Maitland-Niles dans l’équipe jusqu'à ce samedi et un match de championnat contre Brendford.

Une maman multirécidiviste

Jule Niles avait déjà posé des problèmes à son fils quand il jouait dans les équipes de jeunes pour Arsenal. Bannie à la suite d’un accrochage avec un dirigeant des Gunners, elle s’était alors rendue le week-end suivant au match des U21 en menaçant de retirer son fils de l’équipe, contraignant la police à intervenir à nouveau. La carrière d’Ainsley Maitland-Niles aurait pu démarrer plus sereinement…

B.Duguine