RMC Sport

Havret : « Un sentiment mitigé »

Grégory Havret

Grégory Havret - -

Cela n’était plus arrivé depuis 1916 et l’avènement de Louis Emile Tellier sur le circuit américain. Dimanche, Le Français Grégory Havret a joué les troubles fête en cette 110e édition de l’US Open de golf. En concédant une honorable 2e place, à un coup de l’Ecossais Graeme Mcdowell, le "frenchy" est l’un des rares européens à faire une telle performance en USPGA. Entre chagrin et satisfaction, le 391e mondial livre ses impressions : « Je suis évidemment mitigé, un sentiment de bonheur prendra place en moi dans les prochains jours. Pour le moment, je suis déçu. Je passe probablement à coté de la plus grosse semaine de ma vie. J’ai fais beaucoup d’efforts pour en arriver à cette position au 18. Il ne me manquait plus qu’à rentrer ce put, mais sans regret, car j’ai vraiment fais un mauvais put. »

Interrogé sur Tiger Woods qu’il a côtoyé pendant toute la dernière journée, le Parisien de 33 ans s’est montré enthousiaste : « Sincèrement il est très sympa. Il était un peu énervé car il n’a pas très bien joué (Woods a finalement terminé 4e ex-aequo, à deux coups du Français, ndlr). Mais on a parlé de tout et de rien. C’était un grand moment. L’ambiance était de folie, avec Woods c’est l’hystérie pendant 4 heures et je n’ai plus d’oreilles. Mais c’était génial ! Et le public m’a vraiment respecté : il n’y a pas eu un bruit pendant que je jouais. C’était spécial, mais ça ne m’a pas ajouté de pression. Il fallait faire mon job et je l’ai fait. »