RMC Sport

Chambéry – PSG : Gardent remonte le temps

Philippe Gardent

Philippe Gardent - -

Intronisé cette saison sur le banc du PSG Handball, Philippe Gardent retrouve ce jeudi soir son ancien club, Chambéry, dans le match au sommet de la 6e journée de championnat. Un retour chargé de souvenirs et d’émotion dans un contexte sportif explosif.

« Je ne peux pas rester insensible à ce déplacement-là. J’ai passé 16 ans de ma vie là-bas. Mes premiers matches de coach, je les ai faits là-bas. Mes enfants sont nés là-bas. L’émotion, elle est plus maintenant. Une fois que je serai dedans, je vais fermer les écoutilles et me plonger dans le match. » Vraiment ? Ce jeudi soir, on saura si Philippe Gardent aura tenu parole. Car s’il y aura bien choc dans la salle du Phare entre les deux leaders du championnat, Paris et Chambéry, cette affiche XXL de la 6e journée de Division 1 dépasse le cadre du sportif pour ce technicien de 48 ans.

Gardent, c’est le PSG handball aujourd’hui mais hier, c’était surtout Chambéry. Une longue histoire d’amour, débutée en 1996, conclue en 2012, avec des souvenirs forts, intenses, comme le titre de champion en 2001 et la Coupe de la Ligue l’année suivante. Et donc une source d’information utile pour son nouveau club. « Le contexte, je le connais. Les systèmes aussi. C’est plus facile de communiquer à mes joueurs sur ce qui les attend, confesse Gardent. Les observateurs estimaient que Chambéry avait le meilleur jeu l’an passé. C’était plaisant pour nous. Il faudra être prudent, car ce sera l’un de nos plus gros clients cette année. »

Un verre avec Cavalli à l’issue du match

Qui plus est dans une salle, le Phare, dont « Boule » ne mesure que trop bien les qualités… devenues hostiles désormais. « C’est une magnifique salle, avec un public extraordinaire mais où il est difficile de s’imposer. » Il faudra bien vaincre sur ces anciennes terres. Car de l’aveu même de l’ancien Bronzé et ancien Barjot (médaillé de bronze aux JO 1992 de Barcelone, champion du monde en 1995), ce choc constituera un véritable tournant. « On passera un message et on se positionnera pour le titre », précise Gardent. Pas mieux dans le camp d’en face, où pour Mario Cavalli, l’issue du match « sera décisive pour la suite de la saison ». « Ça va être un jeu, poursuit l’entraîneur. Ils sont bien attaque. Ils ont peut-être plus de difficultés sur le plan défensif. On a changé de démarche de travail. Il faut prouver que cette nouvelle démarche est justifiée. »

Cavalli, encore un sujet riche en émotions pour l’entraîneur du PSG Handball. Quatorze ans de banc ensemble en tant qu’adjoint, lui qui avait été le prédécesseur de Gardent, en 1994, au moment où le club savoyard rejoignait l’élite. Ça vous forge une amitié. Voire plus. « On ne s’est pas quittés, souligne Cavalli. On se téléphone régulièrement. D’abord, il y aura le match puis après l’amitié reprendra le dessus. D’ailleurs, c’est plus que de l’amitié, c’est presque familial. Jeudi soir, il va rester sur Chambéry et manger à la maison. » Rendez-vous confirmé par l’invité. « Oui… ce sera un bon petit verre de vin après le match avec Mario ». Encore meilleur avec la victoire au bout. »

A.D avec Rodolphe Massé