RMC Sport

Costantini : « Les paris ? Tout le monde est content »

Daniel Costantini

Daniel Costantini - -

Nikola Karabatic, Issam Tej et Dragan Gajic ont vu leur sanction annulée par le jury d’appel de la Fédération française de handball dans l’affaire des paris suspects. Une décision que Daniel Costantini trouve pour le moins étrange.

« La première instance était la commission de la Ligue nationale de handball. Et je pense qu’elle avait bien fait son métier. Elle avait débouché sur ‘‘l’intime conviction’’ que c’était un groupe de joueurs qui avait parié. Or, dans ce groupe, quatre joueurs ont avoué et sont donc toujours sanctionnés. Et les trois autres (Nikola Karabatic, Issam Tej et Dragan Gajic), qui n’ont pas avoué, ont été relaxés. Ceux qui connaissent bien le fonctionnement du handball sont un peu étonnés que le jury d’appel n’ait pas fait la part des choses. C’est-à-dire qu’il a sanctionné ceux qui ont avoué avoir parié, mais n’a pas sanctionné ceux qui n’ont pas avoué. Point final. Je pense qu’un jury d’appel dans une fédération est toujours dominé par l’intérêt supérieur de la fédération. Et on sait très bien qu’à ce titre, on peut faire passer tout et n’importe quoi. Puis, il faut habiller ça avec des termes juridiques appropriés de façon à donner l’impression d’avoir pris tout un tas de précaution.

« Ils ont complètement relaxé ceux qui n’ont rien dit »

Le fait est qu’il n’y a pas eu la preuve ostensible que Issam Tej, Dragan Gajic et Nikola Karabatic avaient parié, d’autant plus qu’ils ne l’ont jamais avoué. Alors que pour les autres, on n’a pas cherché plus loin puisqu’ils sont passés aux aveux. Donc ils ont complètement relaxé ceux qui n’ont rien dit, argumentant sur le fait qu’on n’a pas pu prouver qu’ils étaient coupables. Les autres, qui avaient pris six dates de suspension par la commission de discipline et la LNH, n’en prennent plus que quatre dont deux avec sursis. Du coup, on dit que ce n’est pas si grave que ça. Comme c’est la première fois, ça passe. Et le club de Montpellier, qui devait être sanctionné financièrement de plus de 10 000 euros, on l’absout de l’amende. Tout le monde est content. »

A lire aussi :

>> Paris suspects - Ong : « Une infraction qui n’existait pas »

>> Karabatic gagne une bataille

>> Paris suspects : Pénalités annulées pour Montpellier