RMC Sport

Dunkerque assomme le PSG et file vers le titre

Dunkerque a battu le PSG (27-25)

Dunkerque a battu le PSG (27-25) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le choc de la 20e journée du championnat de France de hand entre le PSG et Dunkerque a été remporté par les Nordistes ce jeudi soir, à Coubertin (27-25). Les joueurs de Patrick Cazal font un grand pas vers le titre.

Dans l’histoire récente du PSG omnisports, il y avait Montpellier dans le rôle de la mauvaise surprise. Le poil à gratter de la saison 2011-2012 en Ligue 1, champion de France au nez et à la barbe du grand Paris de Carlo Ancelotti. Il risque désormais d’y avoir également Dunkerque, avec un scénario similaire. Le club nordiste, avec son budget trois inférieur à celui du PSG Hand, pourrait bien succéder aux Parisiens au palmarès de la D1. Car ce jeudi à Coubertin, les joueurs de Patrick Cazal se sont rapprochés de leur premier titre.

Grâce à leur victoire contre le PSG (27-25), la deuxième en championnat après celle à l’aller en décembre (25-21), les Nordistes comptent désormais trois points d’avance à six journées de la fin. L’armada parisienne de Philippe Gardent, avec les stars Daniel Narcisse (1 but), Luc Abalo (4 buts) ou encore Mikkel Hansen (8 buts), a passé une heure à courir après le score. Champions olympiques, du monde ou d’Europe, ils ont subi la loi des moins reconnus Benjamin Afgour (4 buts), Pierre Soudry (4 buts), Kornel Nagy (4 buts) ou encore Espen Lie Hansen (4 buts).

Costantini : « Cette victoire est cent fois méritée pour Dunkerque »

Le collectif de l’USDK, qui s’est décroché à partir de la 20e minute (11-15, 27e), a également pu compter sur Vincent Gérard. Avec 10 arrêts sur 35 tirs, le troisième gardien des Bleus a contribué à effacer la défaite des Nordistes contre Nantes la semaine dernière (24-25). Et son poteau l’a aidé dans les dernières secondes en repoussant un dernier tir parisien, celui de l’égalisation potentielle, avant que Baptiste Butto (5 buts) ne scelle définitivement le sort de la rencontre.

« Ça ne dérangerait personne, et surtout pas moi, si les Dunkerquois étaient capables d’aller au bout et d’être champions de France, explique Daniel Costantini, membre de la Dream Team RMC Sport. Ils vont aller à Montpellier (19 avril), ils ont encore des matchs difficiles. Mais ils ont un petit matelas avec ces trois points d’avance. Ils ont pensé qu’ils avaient peut-être perdu le titre chez eux contre Nantes. Là, ils se sont refait une belle santé. Et cette victoire est cent fois méritée. » Quant au PSG, il devra oublier cette désillusion en remontant dimanche ses deux buts de retard contre Velenje en 8e de finale retour de la Ligue des champions. Un autre défi qu’il ne faudra pas perdre…

La rédaction