RMC Sport

Euro : les Bleus se rapprochent des demies

-

- - -

Vainqueur de son vieux rival croate ce dimanche (27-25), lors du premier match du tour principal de l’Euro, l’équipe de France a fait un grand pas vers les demi-finales. Karabatic, Guigou et Omeyer ont brillé.

Ils ne dégagent plus forcément cette impression d’infinie sérénité. Mais qu’on le veuille ou non, les Experts restent les Experts, et la Croatie l’a appris à ses dépens ce dimanche (27-25). Bourreaux des Bleus en quart de finale du Mondial 2013, les Croates ont pu constater que les Français n’étaient pas complètement sur le déclin. Eux qui avaient remporté leurs trois premiers matches de la compétition laissent ainsi les Bleus seuls en tête du groupe II (6 points), avec un boulevard devant eux pour rallier les demi-finales.

Poussifs dans le premier acte et rapidement menés de trois buts (6-9, 12e), les hommes d’Onesta sont montés petit à petit en régime, à l’image d’un Thierry Omeyer retrouvé après la pause (11/23 au final). Ils ont eu le mérite de coller au score malgré l’insolente réussite adverse dans les 20 premières minutes (88% de réussite au tir), avant que les artificiers Guigou (7/10), Karabatic (7/12) et Soraindho (5/5) se chargent d’inverser la tendance. Malgré une petite frayeur dans les dernières minutes, durant lesquelles la France a vu son confortable matelas de quatre longueurs d’avance fondre sur trois possessions croates, elle signe là un succès convaincant qui lui ouvre quasiment les portes du dernier carré.

A une victoire des demies

Une seule victoire lors des deux dernières rencontres, contre la Suède (mardi 18h) et la Biélorussie (mercredi 18h) lui assurera ainsi sa place en demie, sachant que les Biélorusses, bons derniers de la poule, sont déjà éliminés (0 point). Cette quatrième victoire de rang des Français laissent donc augurer le meilleur pour cette équipe qui, c’est désormais une certitude, n’a pas perdu sa meilleure habitude : gagner.

A lire aussi : 

- Nikola et Luka Karabatic: jamais sans mon frère

- Dix choses à savoir sur les Experts 2014

- Euro : les Bleus à l'arraché

La rédaction