RMC Sport

HAND – Le témoignage choc de l’un des deux arbitres agressés

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

DOC RMC SPORT. Les frères Karim et Raouf Gasmi, tous deux arbitres de LNH ayant dirigé mercredi dernier la rencontre entre Aix et Montpellier (28-29), ont été pris à partie après la rencontre. Encore sous le choc, Karim Gasmi témoigne.

Karim, pouvez-vous nous raconter précisément ce qu'il s'est passé ?

Une heure et quart après la rencontre, on se dirige vers notre véhicule pour rejoindre nos amis qui nous attendaient. Sur le trajet qui mène au parking, on a été victime d’agression verbale puis physique par 8 pseudos supporters parce qu’au handball, les supporters sont vraiment là pour encourager. Ce n’est pas l’esprit du hand. Après, on a quand même tenté de s’enfuir et on s’est débattu, un échange de coups s’en est suivi. C’est triste parce qu’on a six jours d’ITT chacun. On a essayé de fuir face à ces individus, on a fait comme on pouvait. Tous les acteurs se questionnent sur les valeurs du sport aujourd’hui.

Avez-vous l'impression que c'était une rencontre fortuite ou étiez-vous attendus ?

Je pense qu’une heure et quart après la rencontre, en milieu de semaine, normalement, les supporters rentrent chez eux après le match. Maintenant, ce qui m’étonne, c’est que ces 8 personnes, quand ils nous ont vus, ont dit : « Ils sont là ! ». On se demande pourquoi ils ont dit ça. On ne sait pas s’ils nous attendaient vraiment. Mais après avoir entendu ça, ils nous ont agressés.

Comment s'est déroulée la bagarre ?

Pour notre part, on a essayé de retourner à notre véhicule mais ils ne nous ont pas laissé l’opportunité de le faire. Ils ont levé la main sur nous, donné des coups sur nos sacs, nous ont empêché de passer. On a essayé de se défendre comme on a pu face à 8 personnes.

Etait-ce bien des supporters d'Aix ?

Je pense que oui parce qu’ils étaient présents au match selon moi. Je ne vois pas ce qu’ils auraient fait là s’ils n’étaient pas venus assister au match ?

Comment vous avez vécu cette agression ?

Sur le plan mental, on a été touché et affecté. On n’a jamais eu à faire face à ce genre de comportement. On est choqué. On a un lien très fort avec mon frère et le voir au sol, essayer de se défendre malgré les coups, ça nous choque. J’essaye de comprendre si c’est la frustration qui leur a déclenché ce genre d’acte. Maintenant, on est sportif de haut niveau en tant qu’arbitre, il faut qu’on passe à autre chose. On saura faire face à cette situation, on a eu le soutien de tout le monde, la fédération, la ligue professionnelle, les entraîneurs de D1 et de D2, les arbitres, les joueurs, les délégués. On retrouve l’esprit handball avec tous ces soutiens. Je voudrais les remercier.

Après votre agression, vous êtes allés directement au commissariat ?

On est allé aux urgences à 1h du matin et on est ressorti à 4h. Puis nous sommes allés déposer plainte contre X au commissariat. On est parti d’Aix pour rentrer à Lyon, aux alentours de 10h, on n’a pas dormi, pas mangé.

Après votre agression, avez-vous vu les dirigeants d'Aix-en-Provence ?

Après la bagarre, tout le monde est venu pour calmer les personnes. Nous aussi, nous n’étions pas bien. Maintenant, certains joueurs d’Aix ont pris notre défense après ce qu’il s’est passé. Quand les dirigeants sont arrivés, les agresseurs étaient encore présents. Après, avec toutes les personnes qu’il y avait, on ne les a pas revus. On ne sait pas où ils sont passés. Je ne sais pas si les dirigeants connaissent tous les supporters, c’est au club de répondre à ça. Je ne sais pas non plus s’il y avait des témoins ou même une vidéo surveillance sur les lieux. Je ne me souviens que de ce groupe d’individus. Maintenant, la justice fera son travail.

A lire aussi :

>> Porte, le « petit » déjà devenu grand

>> N. Karabatic : « Il n’y a pas plus beau »

Le titre de l'encadré ici

|||

La LNH juge honteuse l'agression des arbitres

Mercredi dernier, à l'issue de la rencontre comptant pour la 19ème journée de LNH entre Aix et Montpellier (victoire de Montpellier 29 à 28), les deux arbitres de la rencontre, les frères Karim et Raouf Gasmi, ont été agressés verbalement et physiquement par un petit groupe de supporters aixois alors qu'ils regagnaient leur voiture sur le parking. Une plainte a été déposée par les deux hommes, les deux s'étant vu signifier six jours d'ITT (incapacité totale de travail). Le président de la LNH, Philippe Bernat-Salles condamne vivement cette agression, inhabituelle dans le handball: « Une petite poignée d'abrutis, de soi-disant supporters ont attendu les arbitres près de leur voiture. Depuis la création de la Ligue et même avant, c'est la première fois que ce genre d'incident arrive. On va mettre ça sur la bêtise de quelques individus qui n'ont rien à faire autour de terrains de handball. Il y a une procédure qui est en cours. C'est quelque chose de catastrophique, c'est regrettable, c'est quelque chose de honteux qui ne doit pas exister dans le handball ni dans le sport en général. »

Propos recueillis par Rodolophe Massé