RMC Sport

Handball : "des sales gosses et des pieds nickelés"

A la suite de l’interpellation dimanche soir de 17 personnes dont le joueur star Nikola Karabatic, l’image du handball français se voit sévérement écornée. Réaction émue de l'adjoint au maire de Montpellier.

L'icône du handball français Nikola Karabatic et 16 autres personnes ont été interpellées dimanche par la police, dans le cadre de l'affaire du match présumé truqué sur fond de paris sportifs entre son club de Montpellier et Cesson-Sévigné le 12 mai.

Patrick Vignal, adjoint au maire de Montpellier chargé des Sports, a fait part, dimanche soir, de sa "colère" et de son "envie de pleurer".

"Si le délit est avéré, son contrat avec le club s'arrête"

"J'ai envie de pleurer et je ressens de la colère. C'est un gâchis pour le club, les joueurs non impliqués, le staff, les supporters, l'image de la ville", a dit Patrick Vignal, condamnant l'action : "Si les faits sont avérés, mais il semble que d'heure à heure, l'étau se resserre", autour de "sales gosses et de pieds nickelés".

Concernant Nikola Karabatic, choisi pour être l'ambassadeur de Montpellier, Patrick Vignal a affirmé que c'était "un bon gamin sur le fond", qui "a fait preuve d'humilité lorsqu'il est arrivé", se rendant dans les écoles.

"Mais si le délit est avéré, cela signifiera que son contrat avec le club s'arrête. Nous ne pouvons que condamner. Et ça sonnera un coup d'arrêt à sa carrière", a-t-il assuré, avant de souligner que l'affaire découle d'une dérive liée à la généralisation des paris sportifs.